8 Juillet 2014
Bookmark and Share

Données sur les analyses des laboratoires

En tant que centre d’information pour l’ensemble des données et résultats des contrôles du dopage, et conformément à l’article 14.5 du Code mondial antidopage (le Code), l’AMA publie chaque année dans son Système d’administration et de gestion antidopage (ADAMS) un rapport de données sur les analyses réalisées par les laboratoires accrédités par l’Agence.

Nous sommes heureux de vous présenter le Rapport sur les données de contrôle antidopage 2013 de l’AMA. Celui-ci présente les données dans quatre sous-rapports (en anglais) – laboratoires, sports, autorités de contrôle du dopage et analyses sanguines du PBA – et comprend des données d’analyses des laboratoires accrédités par l’AMA (en 2013) pour les contrôles urinaires et sanguins de même que les contrôles sanguins réalisés dans le cadre du PBA, en compétition et hors compétition.

À la suite d’une consultation interne et à la lumière des commentaires des partenaires sur le rapport de 2012, l’AMA a apporté nombre d’améliorations au rapport de 2013. Parmi ces changements, notons que :

  • Les sports et leurs disciplines sont désormais répertoriés ensemble, tels qu’ils apparaissent dans ADAMS;
  • Le rapport répertorie les données des disciplines et des sports régis uniquement par des fédérations internationales (FI) signataires du Code. Parmi celles-ci, notons les FI de sports olympiques (y compris les disciplines non olympiques), les fédérations reconnues et non reconnues par le CIO, les FI du CIP et autres fédérations handisport;
  • Le rapport – qui présente les données des laboratoires issues des analyses d’urine, de sang et du Passeport biologique de l’Athlète (PBA) – est désormais divisé en différentes catégories afin de permettre aux partenaires de sélectionner facilement les données dignes d’intérêt.

Par conséquent, ces modifications donnent lieu à des données plus détaillées et plus précises et facilitent la révision globale des activités antidopage.

Il est important de noter que le nombre de résultats d’analyse anormaux et de résultats d’analyses atypiques rapportés par les laboratoires peut ne pas correspondre au nombre de cas sanctionnés (violations des règles antidopage) par les OAD. Ceci s’explique par le fait que les résultats sont tous soumis au processus de gestion des résultats mené par les OAD, processus qui suppose notamment une correspondance des résultats avec les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) et avec les études longitudinales.

En outre, un résultat ne correspond pas nécessairement à un sportif. Les résultats d’analyse anormaux et atypiques peuvent correspondre à de multiples résultats provenant d’un même sportif ou à plusieurs mesures issues du même sportif, par exemple dans les cas d’études longitudinales de la testostérone (c’est-à-dire la mesure du niveau de testostérone d’un sportif sur une certaine période).

Pour obtenir plus de détails sur les données sur les analyses des laboratoires, consultez la section Questions-réponses à ce sujet.

Le Rapport sur les données de contrôle antidopage 2013 de l’AMA est disponible dans la section Ressources.