4 Juin 2014
Bookmark and Share

De nouvelles lignes directrices pour faciliter la collaboration entre les ONAD

À la suite du symposium de l’Agence antidopage de Norvège, organisé avec l’aide de l’Agence mondiale antidopage en juin 2013, les organisations nationales antidopage (ONAD) se sont engagées à consolider les programmes de lutte contre le dopage en adoptant une approche concertée fondée sur la collaboration bilatérale.

Ce séminaire, qui a eu lieu à Oslo et a réuni plus de 40 membres du personnel de diverses ONAD, a été organisé dans le but d’échanger sur les expériences des membres et de discuter des facteurs essentiels de réussite de la collaboration bilatérale. Par suite du séminaire, et en consultation avec les ONAD, des lignes directrices ont été rédigées pour faciliter la collaboration inter-organisationnelle. Ces lignes directrices présentent les étapes du processus visant à aider les ONAD à adopter la meilleure démarche pour une collaboration bilatérale. De plus, une série de modèles et de guides a été préparée en guise d’assistance opérationnelle.

« L’Agence antidopage de Norvège possède une vaste expérience en matière de collaboration bilatérale, notamment avec la Chine et la Russie.  Ce type de collaboration permet non seulement de renforcer les programmes antidopage des autres pays, mais également les nôtres », déclarait Anders Solheim, directeur exécutif de l’organisation.

Le directeur général de l’AMA, David Howman, a déclaré : « J’appuie entièrement cette approche. Plus les ONAD bien établies aideront et guideront leurs homologues qui en ont besoin, plus nous pourrons augmenter la capacité et l’efficacité globales de la lutte mondiale contre le dopage dans le sport ».

À l’issue du Symposium, des lignes directrices et des modèles de projets ont été élaborés à l’intention de toutes les ONAD. Ces documents sont disponibles sur le site Web de l’AMA.