18 Mai 2014
Bookmark and Share

Le Conseil de fondation de l’AMA appuie les mesures pour la mise en œuvre du Code et la supervision de la conformité

Dans le cadre de sa réunion tenue à Montréal aujourd’hui, le Conseil de fondation de l’AMA a appuyé les mesures pour la mise en œuvre du Code, la supervision de la conformité et le Passeport biologique de l’Athlète (PBA). Les membres ont également approuvé une série de documents techniques ainsi que l’ajout d’une substance à la Liste 2014 des substances et méthodes interdites.

Sir Craig Reedie s’est dit très satisfait de l’issue de sa première réunion du Conseil de fondation en tant que président de l’AMA. « Nous avons couvert une série de sujets importants durant le week-end, plus particulièrement la question du Code et des mesures qui permettront à tous les signataires d’adopter des règles conformes avant la mise en œuvre du document phare de l’AMA en janvier 2015. »

Mise en œuvre du Code mondial antidopage

Depuis l’approbation du Code et des Standards internationaux révisés en novembre 2013, l’AMA a appuyé tous ses signataires en leur proposant une série de mesures qui leur permettront d’adopter les règles requises pour se conformer au Code. Ce processus se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2014.

Le Conseil de fondation a confirmé la décision de l’AMA de publier une liste des signataires ayant amendé et mis en place leurs règles en conformité avec le Code révisé avant le 1er janvier  2015. L’AMA publiera une liste semblable pour les signataires n’ayant pas respecté ces exigences.

Dans le cadre du processus de mise en œuvre du Code, le Conseil de fondation a été informé des développements sur le Guide du Code pour les sportifs. Ce document – dont la version électronique paraîtra en 2014 – permettra aux athlètes de bien comprendre les principaux changements au Code avant son entrée en vigueur en 2015.

 

Rapport sur la conformité au Code

Pour faire suite à ses travaux réalisés en 2012-2013 sur l’inefficacité des programmes de contrôle, le groupe de travail a préparé un rapport sur la conformité au Code. Ce document examine différents aspects, notamment le processus menant à la conformité, l’évaluation de la conformité de la qualité des programmes, les actions correctives et autres mesures qui devront être appliquées lorsqu’un signataire – ou un groupe de signataires – ne se conforme pas au Code. Par ailleurs, il a été recommandé qu’un groupe d’experts indépendant participe à l’évaluation de la conformité.

Documents techniques

À la suite de l’approbation du Code mondial antidopage 2015, le Comité exécutif a endossé six documents techniques afin de soutenir les analyses d’échantillons.

Analyses spécifiques par sport

Le Conseil de fondation a pris connaissance du rapport sur le Document technique pour les analyses spécifiques par sport. Partie intégrante du nouveau Standard international pour les contrôles et les enquêtes (SICE), ce document présente une évaluation du risque en identifiant les substances ou les méthodes interdites qui risquent le plus de faire l’objet d’abus dans certains sports et disciplines. À ce titre, le rapport propose des lignes directrices pour l’élaboration et la mise en place de plans de répartition des contrôles efficaces.

En collaboration avec le groupe d’experts, l’AMA poursuivra ses consultations auprès des fédérations internationales (FI) et des organisations nationales antidopage (ONAD) au sujet de l’évaluation physiologique du risque dans chaque sport et discipline en fonction du potentiel d’amélioration de la performance des substances et des méthodes identifiées dans le document technique. Celui-ci sera soumis à l’approbation du Comité exécutif en septembre et publié ultérieurement.

Passeport biologique de l’Athlète

Le Conseil de fondation a été informé du rapport sur les Lignes directrices opérationnelles pour le Passeport biologique de l’Athlète (PBA), lequel comporte les modules hématologique (sang) et stéroïdien (urine). Les membres ont également discuté de l’intégration de ces deux modules dans le Système d’administration et de gestion antidopage (ADAMS).

Il a été rapporté que le module hématologique – adopté par quelque 40 OAD – a permis de déceler 53 violations des règles antidopage depuis 2010.

À la différence de son équivalent hématologique, le module stéroïdien – en vigueur depuis le 1er janvier 2014 – s’applique automatiquement à tous les sportifs qui fournissent un échantillon d’urine.

Le principe du PBA est d’utiliser les valeurs du sportif – rapport testostérone/épitestostérone (T/É) – et non les valeurs de la population générale comme point de comparaison lors de l’évaluation. Cette approche permet un outil plus personnalisé, efficace et rentable.

« L’introduction au début de l’année du module stéroïdien a marqué une étape significative dans la protection du sport propre », a déclaré le président de l’AMA, Sir Craig Reedie.

« Le fait que chaque sportif qui fournit un échantillon d’urine soit automatiquement associé à un module stéroïdien contribue certainement à renforcer le programme du PBA. »

« La force du PBA réside dans le fait qu’il peut non seulement être utilisé pour poursuivre les contrevenants aux règles antidopage en vertu du Code, mais qu’il permet aussi à la communauté antidopage d’identifier et de cibler des sportifs qui devront être soumis à des contrôles spécifiques en interprétant leurs données efficacement et en temps opportun.  »

Modification à la Liste 2014 des interdictions

Alerté par les propriétés du xénon et ses effets potentiels sur l’amélioration de la performance sportive, le Comité Liste de l’AMA s’est penché sur cette substance lors de sa réunion en avril.

Après discussions, le Comité exécutif a approuvé la recommandation du Comité Liste d’amender la section S.2.1 de la Liste 2014, modification qui entrera en vigueur après la période de notification requise de trois mois.

S2. HORMONES PEPTIDIQUES, FACTEURS DE CROISSANCE ET SUBSTANCES APPARENTÉES

 

Les substances qui suivent, et les autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s), sont interdites :

 

1. Agents stimulants de l’érythropoïèse [par ex. érythropoïétine (EPO), darbépoétine (dEPO), stabilisateurs et activateurs de facteurs inductibles par l’hypoxie (HIF) (par ex. xénon et argon); méthoxy polyéthylène glycol-époétine béta (CERA), péginesatide (Hématide)].

Le processus prévoit que ce changement à la Liste 2014 entrera en vigueur trois mois après que l’UNESCO aura dûment notifié tous les États parties.

Opération Puerto

Le Conseil de fondation de l’AMA n’a pas caché sa déception en apprenant les délais importants dans l’affaire Opération Puerto à la suite de l’appel de l’AMA devant la Cour pénale de Madrid, le 17 mai 2013.

Le Conseil de fondation a déclaré que la lenteur des procédures envoyait un mauvais message aux sportifs propres du monde entier.

En outre, les membres ont reconnu que les autorités espagnoles devaient clore cette affaire dans les plus brefs délais.

Présentation de la Ligue majeure de baseball

Le chef des opérations de la Ligue majeure de baseball (MLB), Rob Manfred, a fait une présentation sur les progrès antidopage importants dans son sport au cours des dernières années.

M. Manfred a souligné l’approche antidopage de la MLB et a fait part de quelques changements significatifs sur les contrôles et les enquêtes réalisées au sein du programme de l’organisation. Il a également salué la collaboration étroite entre la MLB et l’AMA.