2 Avril 2014
Bookmark and Share

La présidente du Comité des sportifs de l’AMA réclame un engagement accru des athlètes au nom du sport propre

Récemment nommée présidente du Comité des sportifs de l’AMA, Beckie Scott a lancé un appel à ses collègues, leur réclamant de s’exprimer davantage sur les questions antidopage au sein de leurs sports respectifs. C’est le message qu’a transmis la double médaillée olympique lors du Symposium de l’AMA pour les organisations antidopage (OAD) tenu la semaine dernière à Lausanne et auquel ont pris part plus de 340 représentants du milieu de l’antidopage.

De passage à Lausanne pour la réunion du Comité des sportifs, qui se tenait parallèlement au Symposium, Beckie Scott a encouragé les athlètes à faire la promotion du sport propre, particulièrement à la veille de la mise en place du Code mondial antidopage révisé, prévue en janvier 2015. Dans le cadre d’un entretien organisé lors du Symposium, Beckie Scott a sommé les gouvernements d’adopter des mesures législatives favorisant la lutte contre le dopage et a salué, du même chef, les mesures et les règles du Code révisé s’adressant au personnel d’encadrement des sportifs.

Le Comité des sportifs de l’AMA a discuté de l’importance de sensibiliser les sportifs et le personnel d’encadrement et de la nécessité d’harmoniser à l’échelle mondiale les dispositions en matière de partage d’informations. Les membres se sont également penchés sur l’influence des entraîneurs et, par conséquent, sur la pertinence pour les fédérations sportives d’informer leurs athlètes et leurs entraîneurs respectifs.

« Notre réunion de la semaine dernière a été très bénéfique. Non seulement nous avons eu l’occasion de discuter des questions touchant de près les sportifs, mais nous avons également pu prendre part au Symposium au cours duquel le Code et plusieurs points importants concernant les sportifs ont été abordés », déclarait Mme Scott.

« L’objectif principal de notre réunion était de passer en revue le guide de référence sur le Code destiné aux sportifs. Ce document, dont nous sommes très satisfaits, constituera un outil de référence dans les années à venir et permettra aux athlètes de mieux comprendre leurs rôles et responsabilités en vertu du Code 2015. »