11 Mars 2014
Bookmark and Share

SEARADO se joint aux grandes OAD pour renforcer les efforts antidopage

L’organisation régionale antidopage d’Asie du Sud-Est (SEARADO), en conjonction avec l’AMA et en collaboration avec l’Agence antidopage du Japon (JADA) et à l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD), a offert une formation en gestion des résultats dans le cadre de la réunion du Conseil de l’ORAD tenue à Hanoï au Vietnam.

Cette formation a été offerte le 26 février à tous les pays représentés, dont le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Timor-Leste et le Vietnam.

Par ailleurs, la réunion a souligné l’importance d’une coopération solide entre les organisations antidopage et a fait suite au récent protocole d’entente établi entre SEARADO et JADA et visant la collaboration mutuelle à divers projets antidopage.

Les pays participants ont discuté de la mise en place de leurs règles antidopage en conformité avec le Code mondial antidopage révisé qui entrera en vigueur en 2015. Il a également été confirmé qu’un Séminaire sur le partage des renseignements et les enquêtes se tiendra à Singapour en 2015, dans la foulée des nouvelles dispositions du Code révisé sur le partage des informations et les enquêtes.

« La réunion du Conseil de SEARADO, tenue au Vietnam, a donné lieu à une série d’initiatives fructueuses qui favoriseront la mise en œuvre du Code révisé et plus largement la lutte contre le dopage dans le sport », a déclaré Rob Koehler, directeur Éducation et Programme de développement à l’AMA.

« En outre, nous voyons de plus en plus d’OAD collaborer afin de partager leur expertise et de renforcer l’incidence de l’antidopage dans le sport partout dans le monde. C’est un signe encourageant et nous espérons que ces efforts se poursuivront lorsque le Code entrera en vigueur le 1er janvier 2015. »