25 Février 2014
Bookmark and Share

L’AMA accueille favorablement la décision du TAS dans l’affaire Sinkewitz

L’AMA est satisfaite de la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de maintenir l’appel de l'Agence nationale antidopage allemande (NADA) contre le cycliste Patrik Sinkewitz, pour une violation des règles antidopage (VRAD) relative à l’usage d'hormone de croissance humaine (hGH).

Le panel du TAS a conclu que l’échantillon sanguin du sportif contenait des hGH exogènes, conformément aux constats de NADA, et que rien n’exigeait l’éclaircissement des limites de décision, comme cela a été nécessaire dans le cas de Veerpalu l’année dernière.

En outre, le panel a décidé que les limites de décision établies dans les lignes directrices sur l’hormone de croissance humaine ne sont pas juridiquement contraignantes en soi, mais qu’elles servent de recommandations sur ce qui devrait être rapporté par les laboratoires. C’est pour cette raison que le cas Veerpalu s’était distingué l’an dernier.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle qui, venant du TAS, renforce le fait que la méthode de détection de l’hGH est reconnue comme entièrement fiable », déclarait Sir Craig Reedie, président de l’AMA.