11 Octobre 2013
Bookmark and Share

L’AMA présente sa stratégie de développement d’un réseau de laboratoires antidopage

À la suite des recommandations formulées dans le cadre de sa réunion du 11 septembre 2013 à Buenos Aires, le Comité exécutif de l’AMA a énoncé les grandes lignes de la stratégie de l’Agence de développer un réseau de laboratoires antidopage.

Conformément aux recommandations du Comité ad hoc pour les laboratoires, le Comité exécutif a maintenu à quarante le nombre maximum de laboratoires qui pourront être accrédités par l’AMA au cours des cinq prochaines années.

Il a été entendu que l’approbation des nouveaux laboratoires par le Comité exécutif serait en fonction des besoins identifiés dans les différentes régions du monde. En outre, l’AMA n’approuvera aucun autre laboratoire en Europe (outre la réaccréditation du laboratoire de Turquie), en Océanie, en Amérique du Nord et en Amérique centrale. Par ailleurs, le Comité a approuvé la mise en place de deux autres laboratoires en Amérique latine.

Le Comité exécutif a appuyé le développement d’un programme visant à renforcer la capacité du laboratoire de Bloemfontein (Afrique du Sud) à réaliser des analyses, et a approuvé l’accréditation d’un nouveau laboratoire dans le nord de l’Afrique. L’AMA examinera la possibilité d’établir un troisième laboratoire en Afrique centrale et encouragera toute démarche d’accréditation. Tel que le stipule la recommandation, il a été entendu que tout nouveau laboratoire approuvé dans d’autres parties du monde devra être établi uniquement dans un pays doté d’un programme antidopage conforme et robuste.

L’un des facteurs clés de cette stratégie demeure la collaboration. L’AMA favorisera le recours aux services de laboratoires déjà en place lors des grandes manifestations sportives. En outre, on encouragera la collaboration entre les laboratoires antidopage de l’AMA, plus particulièrement pour les analyses spécifiques qui nécessitent des équipements coûteux ou de haute technologie.

Pour voir les onze (11) recommandations entérinées par le Comité exécutif de l’AMA lors de sa réunion du 11 septembre à Buenos Aires, cliquez ici.