6 Juin 2013
Bookmark and Share

Symposium de l'AMA sur le dopage génétique

Le Symposium de l’AMA se penche sur le dopage génétique et le mésusage potentiel de la thérapie cellulaire en milieu sportif

MONTRÉAL et BEIJING, le 6 juin 2013 – D’éminents experts de la thérapie génique, des scientifiques du domaine de l'antidopage, des éthiciens du sport et des membres du groupe d’experts de l’AMA sur le dopage génétique se sont réunis dans le cadre du quatrième symposium sur le dopage génétique de l’AMA, les 5 et 6 juin à Beijing, afin d’examiner les dernières avancées dans le domaine ainsi que les approches de détection du dopage en cours de développement les plus prometteuses.

Organisé avec le soutien de l’Agence antidopage de Chine (CHINADA) et de l’Association de développement olympique de Beijing (BODA), le symposium a attiré plus de 70 participants des quatre coins du monde. Parmi les seize conférenciers invités à l’événement figuraient des experts internationaux qui étudient les avancées les plus récentes en thérapie et dopage génétique ou qui prennent part à des projets de recherche financés par l’AMA dans ce domaine.

Le symposium 2013 a offert pour une première fois cette année une session officielle consacrée à la thérapie et au dopage cellulaire.

« Plus récemment, la thérapie cellulaire a suscité des discussions afin de déterminer si celle-ci pouvait être altérée dans le but d’améliorer la performance des sportifs », déclarait le prof. Arne Ljungqvist, vice-président de l’AMA et président du Comité Santé, médecine et recherche de l’AMA. Les cas récents de sportifs traités avec des cellules souches ont sensibilisé à cette question. » Lors des sessions, les experts ont discuté de l’étendue du dopage génétique et de la détection de ce type de dopage, qui est considéré comme l’un des principaux enjeux techniques de la dernière décennie en matière d’antidopage et comme un problème sociétal et de santé publique.

« Nous devons mieux définir les frontières entre la thérapie et l’amélioration de la performance, tant d’un point de vue éthique que technique », a ajouté le prof. Ljungqvist. Le potentiel curatif accru des thérapies géniques pour traiter les affections musculaires et les troubles sanguins expose à la menace de mésusage au sein du milieu sportif. »

Cependant, on peut aussi utiliser les gènes pour développer de nouvelles méthodes de détection prometteuses qui pourraient révolutionner l’approche actuelle en antidopage. Le symposium a permis d’explorer les résultats très prometteurs des méthodes de détection indirectes fondées sur la génétique offrant un potentiel de détection pour d’autres classes de substances ou de méthodes. 

Les participants au symposium se sont également penchés sur les considérations d’ordres éthique et philosophique.

« Les facteurs antidopage et les valeurs sociétales doivent être pris en compte de manière combinée », a souligné le prof. Theodore Friedmann, président du groupe d’experts de l’AMA sur le dopage génétique et cellulaire. Le symposium a permis aux scientifiques de discuter des incidences éthiques et philosophiques que peuvent avoir les activités antidopage scientifiques et médicales, et plus particulièrement des répercussions du dopage génétique sur la société. » 

L’AMA accorde une attention et des ressources importantes au développement de méthodes de détection et de dissuasion du dopage génétique et continuera de financer les projets clés dans ce secteur afin de protéger l’intégrité du sport et la santé des sportifs.

« Le symposium a constitué une plateforme permettant aux chercheurs en antidopage et aux décideurs de tisser des liens et d’échanger. On y a également retrouvé une opportunité partagée pour les membres locaux, régionaux et nationaux de la communauté antidopage chinoise, y compris CHINADA et BODA, de prendre part, en tant que co-présidents, présentateurs et participants, aux nombreux débats animés de l’événement », déclarait le directeur général adjoint de CHINADA, M. Zhao Jian.

À titre d’organisateurs de l’événement, CHINADA et BODA ont consolidé davantage les bases pour de futures collaborations avec l’AMA et ont renforcé leur engagement d’encourager les avancées dans la recherche en faveur du sport propre.

Pour obtenir plus d’information sur les travaux de l’AMA dans le domaine du dopage génétique, cliquez ici.