26 Mars 2013
Bookmark and Share

Des experts internationaux se penchent sur les stratégies antidopage actuelles et futures au symposium de l’AMA

Les 19 et 20 mars derniers, 310 experts de la lutte contre le dopage des quatre coins du monde se sont réunis à Lausanne (Suisse) dans le cadre du symposium annuel de l’AMA pour les organisations antidopage afin de discuter de stratégies antidopage et de l’avenir de la lutte contre le dopage dans le sport.

Lors de cette neuvième édition du symposium, des représentants de fédérations sportives internationales (FI), d’organisations nationales antidopage (ONAD), d’organisations régionales antidopage (ORAD) et d’organisations responsables de grandes manifestations sportives, en particulier, ont partagé leurs expériences et leurs idées sur le thème « Dix ans de Code mondial antidopage, dix ans vers le futur – La nécessité de nouvelles stratégies pour renforcer la lutte contre le dopage. »

« Chaque année, le Symposium continue de gagner en popularité. Cet événement est devenu un rendez-vous incontournable permettant aux experts antidopage du monde entier d’échanger, de discuter et de partager leurs vues sur la situation actuelle et la direction future de la lutte contre le dopage dans le sport », a déclaré Frédéric Donzé, directeur du bureau régional européen de l’AMA et des relations avec les fédérations internationales.

« Le symposium de cette année a été une excellente occasion pour la communauté antidopage de discuter du futur et de reconnaître la nécessité d’innover et de mettre en place de nouvelles stratégies afin de renforcer encore l’efficacité des programmes antidopage. »

Lors de ce symposium de deux jours, rythmé par diverses présentations, tables rondes et discussions de groupe, les participants se sont penchés sur les priorités et les développements récents dans l’environnement antidopage global, en insistant notamment sur l’amélioration continue des pratiques et sur le besoin d’efficacité des programmes antidopage. Ils ont en particulier discuté des changements proposés dans le cadre de la révision en cours du Code mondial antidopage et des Standards internationaux.

Une partie importante du symposium a consisté à fournir des conseils pratiques aux délégués dans le cadre de la mise en œuvre de stratégies antidopage complémentaires aux outils actuels, à commencer par les enquêtes et la collecte de renseignements, ainsi que les prochaines étapes de développement du Passeport biologique de l’Athlète.

Le chef de la direction de l’Agence antidopage des États-Unis (USADA), Travis Tygart, a partagé l’expérience de son organisation et les leçons tirées de la récente enquête sur l’équipe cycliste professionnelle US Postal Service.

En outre, l’ex-cycliste allemand Jörg Jaksche a relaté en détail son expérience personnelle liée au dopage et aux moyens d’échapper à la détection, entre 1997 et 2007, et suggéré différentes approches pour renforcer la lutte contre le dopage.

« Comme les défis sont de plus en plus sophistiqués, les pratiques antidopage doivent être plus efficaces », a déclaré David Howman, directeur général de l’AMA, dans son discours d’ouverture. « Des témoignages livrés par des acteurs importants tels que Jörg et Travis nous aideront à devenir encore plus ingénieux et innovants dans notre façon de mener nos activités visant à protéger les sportifs propres. »

Le prochain symposium de l’AMA pour les organisations antidopage se tiendra les 25 et 26 mars 2014 à Lausanne.