12 Février 2013
Bookmark and Share

Le président de l’AMA appelle à une vigilance accrue

Le président de l’AMA, John Fahey, a prononcé son discours annuel aux médias du monde entier, réunis mardi à Londres, et a lancé un appel aux gouvernements et aux fédérations sportives internationales à intensifier leurs efforts de lutter contre le dopage dans le sport.

Dans son allocution au Symposium 2013 de l'AMA pour les médias, tenu à l’hôtel Sofitel de l’aéroport Heathrow, M. Fahey a cité en exemple l’affaire Lance Armstrong et le rapport de la Commission de lutte contre le crime d’Australie (Australian Crime Commission) publié la semaine dernière pour illustrer que le dopage dans le sport constitue un problème qui doit être traité en priorité.

Plus particulièrement, M. Fahey a mis en évidence l’influence constante et croissante du monde interlope dans le milieu sportif – particulièrement par le trafic et la distribution de substances dopantes – ainsi que les méthodes sophistiquées utilisées par les sportifs pour déjouer le système.

« Récemment, on m’a souvent demandé si un système répandu de dopage comme celui mené par M. Armstrong et son équipe pourrait être orchestré aujourd’hui », a déclaré M. Fahey, qui entame la dernière année de son mandat de six ans à titre de président de l’AMA.

« J’ai toujours répondu « possiblement », et aussi que nous devions faire preuve d’une vigilance constante face à l’influence grandissante du monde interlope et face aux méthodes de plus en plus sophistiquées utilisées par les sportifs de nos jours.

« Aussitôt que des gains importants et la gloire entrent en jeu, les tricheurs trouvent toujours de nouvelles ruses pour arriver à leurs fins. »

M. Fahey a également souligné l’importance grandissante du partage des renseignements et du recueil de preuves non analytiques en appui aux programmes traditionnels de contrôle, et a lancé un appel aux partenaires de l’AMA d’accroître le financement de l’Agence, dont le budget n’a pas augmenté depuis 2011.

« Quand je pense aux centaines de milliards de dollars générés annuellement par l’industrie du sport à l’échelle mondiale et au rôle déterminant du sport dans nos vies, je ne cesse de m’étonner des réticences à investir adéquatement pour protéger son intégrité », expliquait M. Fahey.

Le directeur général de l’AMA, M. David Howman, a donné une présentation détaillée sur les activités de l’AMA en 2013 et sur la révision du Code mondial antidopage en cours, qui culminera à la Conférence mondiale contre le dopage dans le sport à Johannesburg en novembre.