8 Février 2013
Bookmark and Share

Déclaration de l’AMA au sujet de l’Opération Puerto

L’implication de l’AMA dans le cadre de l’Opération Puerto remonte à 2006, alors que l’Agence a été informée que des poches de sang saisies par les autorités policières espagnoles appartenaient à des sportifs de plusieurs disciplines.

Au cours des sept dernières années, l’AMA a encouragé les autorités espagnoles à donner aux autorités antidopage l’accès à toutes les preuves recueillies lors de l’Opération Puerto afin qu’elles puissent entreprendre les procédures adéquates qui permettraient de confirmer qui était impliqué dans cette affaire et de décider des mesures antidopage appropriées.

Durant cette période, l’AMA a soumis plusieurs demandes d’accès aux preuves auprès du juge d’instruction dans le cadre des procédures.

Ceci explique pourquoi l’AMA – représentée par son conseil espagnol - a pris part à l’audience qui a débuté le lundi 28 janvier, à Madrid. En outre, l’Agence a collaboré étroitement dans cette affaire avec les organisations nationales antidopage espagnoles, soit l’Agencia Estadal Antidopage (AEA) et la Comisión de Control y Seguimiento para la Salud y el Dopaje (CSD).

Cette audience est menée en vertu de la loi pénale espagnole régissant l’administration illicite de médicaments, et non en vertu de la législation antidopage qui est en vigueur en Espagne aujourd’hui, mais qui ne l’était pas au moment des événements en 2006.

L’AMA ne peut confirmer, à ce stade-ci, que les autorités antidopage auront accès aux preuves recueillies lors de l’Opération Puerto, mais a bon espoir que ces informations seront rendues disponibles sous peu.

Afin d’assurer l’intégrité du processus judiciaire, l’AMA n’émettra aucun commentaire jusqu’à ce qu’une décision soit rendue.