22 Novembre 2012
Bookmark and Share

La NADA célèbre son 10e anniversaire

Le directeur du bureau régional européen de l’AMA et des relations avec les fédérations internationales, Frédéric Donzé, a assisté mercredi dernier à une cérémonie à Bonn afin de souligner le 10e anniversaire de l’Agence nationale antidopage allemande (NADA).

M. Donzé s’est joint à une kyrielle d’invités, notamment des membres fondateurs de la NADA et des membres de la direction actuelle et d’instances sportives dirigeantes, pour souligner les réalisations en antidopage de l’agence au cours de la dernière décennie, lors d’une cérémonie tenue à l’hôtel de ville du Vieux Bonn.

La présidente de la NADA, la Dre Andrea Gotzmann, a également accueilli le Dr Michael Vesper, directeur général de la Confédération sportive allemande, M. Gerhard Böhm, chef de département au ministère allemand des Sports, ainsi que des représentants des gouvernements, d’autres organisations nationales antidopage et du comité international paralympique.

« Cette célébration des 10 ans de la NADA n’est peut-être qu’un bref moment dans l’histoire du sport, mais elle constitue une étape importante pour le sport propre et équitable », déclarait la Dre Gotzmann dans son discours.

M. Donzé a remercié la NADA pour sa contribution à la lutte contre le dopage dans le sport et a souligné la nécessité d’avoir accès à des ressources antidopage adéquates à l’échelle nationale.

« Les dix années de la NADA au service du sport allemand et international marquent un jalon important et méritent d’être reconnues », déclarait M. Donzé, au nom du président de l’AMA, John Fahey.

« L’AMA et toute la communauté antidopage comptent grandement  sur les activités et le soutien des agences nationales antidopage du monde entier afin de protéger les sportifs propres et l’intégrité du sport au sein de leurs pays respectifs.

« À cet égard, il est crucial que les organisations qui dirigent les programmes de contrôle et d’éducation, et d’autres activités antidopage au niveau national, obtiennent suffisamment de ressources et de soutien de la part de ceux qui jettent les bases de ces initiatives.

« Ceci comprend, bien entendu, un financement adéquat, mais aussi un soutien politique approprié et un cadre législatif permettant aux agences nationales antidopage de recevoir et de partager des informations avec les forces de l’ordre.

« L’AMA entretient une relation étroite avec la NADA, et nous espérons que cette collaboration se poursuive par le biais d’un soutien mutuel et d’un partage d’expériences et d’expertises. »