18 Octobre 2012
Bookmark and Share

L’AMA offre son appui lors d’une visite au Kenya

Le président de l’AMA, John Fahey, a profité de sa récente visite au Kenya pour rappeler l’importance de la transparence et de l’appui du gouvernement dans la mise en œuvre de solides programmes antidopage dans un pays reconnu pour ses prouesses athlétiques.

Lors de cette visite, M. Fahey, accompagné du directeur du bureau régional africain de l’AMA, M. Rodney Swigelaar, a rencontré le ministre kényan des Sports, l’honorable Abadu Namwamba, ainsi que le président du Comité national olympique du Kenya, M. Kipchoge Keino, afin de discuter des récents cas et allégations de dopage dans les pays africains.

L’AMA a notamment souligné le besoin d’une enquête indépendante ayant le soutien du gouvernement kényan, d’Athletics Kenya et du Comité national olympique du Kenya (CNO), sur les affirmations du coureur de fond, Matthew Kisorio.

La rencontre avec le ministre Namwamba a permis à l’AMA d’évaluer pleinement les ressources en antidopage disponibles au Kenya et l’importance de la contribution du pays à l’Organisation régionale antidopage Afrique zone V (ORAD).

Le ministre Namwamba a confirmé que l’ORAD pouvait compter sur le soutien de son ministère et du CNO, en particulier pour les contrôles et la sensibilisation. Il a, en outre, souligné le soutien donné par Antidopage Norvège.

Le ministre s’est montré d’accord pour que le Kenya demande du financement au Fonds volontaire de l’UNESCO pour élaborer des programmes éducatifs antidopage pour les jeunes sportifs.

Les nombreuses rumeurs de dopage généralisé au Kenya font suite à une enquête réalisée par la chaîne de télévision allemande ARD. Au cours de sa visite, M. Fahey a bien montré l’importance que le Kenya réponde à ces allégations et règle le problème, le cas échéant.

M. Fahey a insisté en conférence de presse sur la nécessité de la transparence en ce qui a trait aux rumeurs de dopage et sur le besoin d’une enquête complète dans l'intérêt du sport au Kenya et dans la région.