10 Septembre 2012
Bookmark and Share

Le Comité exécutif de l’AMA approuve la Liste des interdictions 2013 et examine les recommandations pour la révision du Code

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a approuvé aujourd’hui la Liste 2013 des substances et méthodes interdites, dans le cadre de sa réunion du Comité exécutif tenue à Londres.

La nouvelle version de la Liste sera publiée le 1er octobre 2012 et entrera en vigueur le 1er janvier 2013.

La Liste des interdictions est l’une des pierres angulaires de la lutte contre le dopage dans le sport. Elle indique les substances et méthodes interdites dans le sport. Sa mise en place est obligatoire pour toutes les organisations signataires du Code mondial antidopage.

La révision annuelle de la Liste se veut un processus hautement consultatif facilité par l’AMA et amorcé par la diffusion à toutes les parties prenantes d’un projet de Liste. Tous les commentaires recueillis sont examinés par le groupe d’experts Liste, qui présente ensuite ses conclusions au Comité Santé, médecine et recherche de l’AMA.

Les recommandations sont ensuite présentées aux membres du Comité exécutif de l’AMA, qui en discutent avant de prendre une décision finale à la réunion de septembre.

« Le rôle de l’AMA est de mener les débats scientifiques et d’agir à titre de catalyseur pour favoriser les avancées scientifiques dans la lutte contre le dopage dans le sport. La révision de la Liste constitue une composante clé de ce mandat », expliquait M. John Fahey, président de l’AMA.

« La Liste est mise à jour annuellement au terme de vastes consultations auprès de nos partenaires. Depuis 2004 - année où l’AMA est devenue responsable de la Liste – nous sommes confiants d’avoir élaboré un processus nous permettant de présenter un document des plus complets qui soient.

« Chaque année, l’AMA est confrontée à de nouveaux défis sur le plan scientifique et médical. La mise à jour annuelle de la Liste est un moyen d’être au fait des avancées dans le milieu », ajoutait M. Fahey.

« Les changements à la version 2013 permettront d’apporter plus de précisions à la Liste, et par conséquent, ce document servira mieux la communauté antidopage du monde entier. »

Programme de surveillance 2013

En consultation avec les signataires et les gouvernements, l’AMA est tenue d’établir un programme de surveillance portant sur des substances ne figurant pas dans la Liste des interdictions, mais qu’elle souhaite surveiller pour pouvoir en déterminer la prévalence d’usage dans le sport.

L’AMA a ajouté l’analgésique tapentadol au Programme de surveillance, dans la catégorie des narcotiques qui doivent être surveillés en compétition.

Processus de révision du Code

En tant que comité directeur auprès de l’équipe de rédaction du Code, le Comité exécutif s’est également penché attentivement sur les recommandations des partenaires afin d’amender le Code mondial antidopage.

La deuxième phase de consultation pour la révision du Code prendra fin le 10 octobre, au terme de laquelle une deuxième version provisoire du Code sera présentée au Conseil de fondation de l’AMA le 18 novembre.

« Le processus de révision du Code suit son cours et le Comité exécutif a été en mesure d’examiner certaines recommandations des parties concernées et de conseiller l’équipe chargée de préparer une nouvelle version provisoire », expliquait M. Fahey.

« Le Code gouverne les activités antidopage de l’AMA et de tous ses partenaires. La participation du Comité exécutif au processus de révision constitue un élément crucial des consultations. »

Financement de projets de recherche scientifique

Dans le cadre de sa réunion de septembre, le Comité exécutif de l’AMA a également approuvé le financement de différents projets de recherche scientifique. En 2012, 71 chercheurs de 22 pays, représentés sur cinq continents, ont soumis des projets de recherche à l’AMA. Au terme d’un processus de révision par le Comité Santé, médecine et recherche, l’AMA a retenu 26 projets aux fins de financement.

Si le cas s’applique, ces projets feront l’objet d’un examen plus approfondi par des réviseurs indépendants en éthique; cette étape sera complétée d’ici la fin de novembre 2012.

« L’AMA confirme son engagement en finançant des projets de recherche scientifique de grande qualité dont l’objectif est de développer des méthodes de détection de plus en plus sophistiquées », ajoutait M. Fahey.

« Nous avons maintes fois répété que l’AMA était confrontée à une lutte constante contre les méthodes scientifiques adoptées par les athlètes qui se dopent et les membres sans scrupules de leur entourage qui les aident à cette fin.

« Le défi de l’AMA est de faire en sorte que les méthodes scientifiques de la communauté antidopage surpassent celles des tricheurs – c’est là que le financement de la recherche scientifique prend tout son sens. »

Prochaines réunions

La prochaine réunion du Comité exécutif aura lieu le 17 novembre 2012 à Montréal, alors que celle du Conseil de fondation se tiendra le lendemain.

Pour plus de détails, veuillez communiquer avec : TERENCE O’RORKE Responsable principal, Relations médias et communication à l’AMA Tél. : +1 514 904 8820 Courriel : media@wada-ama.org