7 Septembre 2012
Bookmark and Share

L’AMA rencontre la République populaire démocratique de Corée

L’AMA a visité la République populaire démocratique de Corée, en compagnie de représentants de la Chine. L’objectif de cette première rencontre était de trouver des moyens pour aider ce pays d’Asie à devenir conforme au Code mondial antidopage.

L’AMA a établi un premier contact avec les représentants de la République populaire démocratique de Corée lors de la réunion de l’Association des Comités nationaux olympiques (ACNO) tenue en avril à Moscou. Une rencontre a ensuite été organisée entre l’AMA et la République populaire démocratique de Corée en août à Pyongyang, avec le soutien du ministère des Sports chinois et de l’Agence antidopage de Chine (CHINADA).

Rune Andersen, directeur, Standard et harmonisation à l’AMA, et Emiliano Simonelli, responsable principal du même département à l’AMA, ont assisté à la réunion du comité antidopage de la République populaire démocratique de Corée en compagnie de représentants de CHINADA.

« L’objectif principal de cette rencontre était d’établir des liens avec le comité antidopage de la République populaire démocratique de Corée, d’évaluer le type de programme qui doit être mis en place et les moyens de développer un tel programme », expliquait M. Andersen.

« Nous sommes encouragés par le fait que ce pays réalise déjà des contrôles et qu’il compte en faire plus à cet égard. Nous avons profité de l’occasion pour les conseiller en matière de conformité et les inciter à déployer plus de ressources pour les contrôles et l’éducation.

« La Chine, que l’AMA remercie pour l’organisation de cette réunion, a offert de partager son expertise et son expérience avec la République populaire démocratique de Corée. Je crois sincèrement que cette collaboration AMA-CHINADA aidera la République populaire démocratique de Corée à devenir conforme au Code. »

L’AMA continuera d’échanger avec le comité antidopage de la République populaire démocratique de Corée et établira une stratégie de conformité qui comprendra notamment un objectif de contrôles à réaliser d’ici les prochains Jeux olympiques d’été.