20 Juin 2012
Bookmark and Share

Fischer : Les sportifs doivent participer au processus de révision du Code

Les sportifs du monde entier devraient mettre à profit leur expertise et leur expérience pour aider à renforcer le Code mondial antidopage, déclarait la Dre Sara Fischer, membre du Comité des sportifs de l’AMA.

Le Code fait présentement l’objet d’une révision qui s’échelonnera sur deux ans et dont la version finale sera approuvée à la Conférence mondiale sur le dopage dans le sport en novembre 2013.

La deuxième phase de consultation a été entamée en juin et la Dre Fischer a encouragé les sportifs à soumettre leurs recommandations avant la date limite fixée au 10 octobre.

« Le Code protège les droits des sportifs propres du monde entier. Il est donc tout à fait logique que ceux-ci prennent part activement à son évolution », déclarait Dre Fischer, qui a représenté la Suède en surf des neiges à deux Jeux olympiques.

« En tant que sportifs, nous subissons des contrôles tous les jours, partout dans le monde. Nous sommes donc bien placés pour fournir des commentaires pertinents sur les différents aspects du contrôle du dopage et de la gestion des résultats.

« Tout compte fait, nous sommes les plus touchés par le Code. Il est dans le meilleur intérêt des sportifs d’assumer une part de responsabilité dans la lutte pour un sport propre. Ceci constitue l’occasion idéale de nous faire entendre. »

Le processus de révision du Code comporte trois phases, dont la troisième s’étendra du 1er décembre au 1er mars 2013. La prochaine version du Code sera approuvée à la fin de l’année prochaine, mais n’entrera en vigueur que le 1er janvier 2015.

Pour faciliter le processus de soumission des commentaires, l’AMA a créé l’outil WADAConnect qui permet aux partenaires de faire leurs recommandations en ligne en se référant directement aux articles du Code qui les intéressent.

« La soumission de commentaires est simple, et vous pouvez demander que vos suggestions ne soient pas publiées si vous souhaitez qu’elles restent confidentielles », ajoutait Fischer.

« Les recommandations proviennent d’un vaste éventail de parties. Plus les sportifs s’impliqueront dans le processus, plus le Code reflétera leurs besoins et exigences. »

La quatrième Conférence mondiale sur le dopage dans le sport se tiendra à Johannesburg du 13 au 15 novembre 2013.