23 Avril 2012
Bookmark and Share

Le laboratoire antidopage des Jeux de Londres de 2012 reçoit l’accréditation de l’AMA

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a accrédité  le laboratoire antidopage des Jeux de Londres de 2012 pour la durée des Jeux olympiques et paralympiques de l’été prochain.

Le laboratoire, un laboratoire-satellite du Drug Control Centre du King’s College London accrédité par l’AMA, est situé à Harlow (Essex) dans un établissement offert aux Jeux olympiques et paralympiques par la société pharmaceutique Glaxo Smith Kline (GSK).

« L’accréditation de l’AMA signifie que le laboratoire antidopage des Jeux de Londres de 2012 respectera les normes les plus élevées d’analyse d’échantillon pendant les Jeux olympiques et paralympiques », affirme le président de l’AMA, John Fahey.

« Les sportifs qui se dopent doivent savoir qu’il y a de fortes chances qu’ils soient soumis à des contrôles l’été prochain et que nous ferons tout ce qu’il est possible scientifiquement, et au niveau du partage des renseignements pour nous assurer que leurs tricheries seront détectées par les experts du laboratoire ».

Le laboratoire analysera jusqu’à 6 250 échantillons pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Un sportif  sur deux sera soumis à des contrôles, ainsi que tous les médaillés.

Une équipe de 150 scientifiques effectuera les analyses sous la supervision du professeur David Cowan, directeur du Drug Control Centre du King’s College London.

L’accréditation de l’AMA repose sur deux standards internationaux : l’ISO/IEC 17025 et le Standard international pour les laboratoires.

Au cours du processus d’accréditation, le laboratoire est soumis à une série d’épreuves rigoureuses visant à établir sa compétence en matière d’analyse.

Le processus comprend également plusieurs visites des responsables de l’accréditation du département Science de l’AMA et de l’ISO/IEC avant l’obtention du titre.