30 Mars 2012
Bookmark and Share

CHINADA met en place le système ADAMS

L’Agence antidopage de Chine (CHINADA) s’est inscrite sur la liste des organisations nationales antidopage à avoir adopté le Système d'administration et de gestion antidopage (ADAMS).

À la suite d’informations et de soutien continus de l’AMA, CHINADA a entamé le processus de mise en place d’ADAMS au début de 2011. En novembre, la version d’ADAMS en chinois – fournie par CHINADA – était mise en ligne aux fins de formation des sportifs.

Ceci a permis aux sportifs chinois inscrits dans les groupes cibles des fédérations internationales de se familiariser avec le système et de se conformer aux exigences du CIO, voulant que tous les athlètes en compétition à Londres en 2012 soient en mesure d’enregistrer les informations sur leur localisation dans le système.

CHINADA a complété les étapes finales de mise en place d’ADAMS au début de février 2012, en signant la Convention des utilisateurs d’ADAMS avec l’AMA.

« CHINADA appuie la tendance internationale d’utiliser ADAMS, puisqu’une telle mesure garantit une harmonisation globale en matière d’antidopage », déclarait M. He Zhenwen, directeur général de CHINADA.   

« En utilisant ADAMS, la Chine pourra relier efficacement son système antidopage aux pratiques internationales courantes. En outre, le système assurera une harmonisation accrue du processus de contrôle du dopage en Chine, ainsi qu’une amélioration de l’efficacité, de la gestion et de l’utilisation des ressources. »

Avant qu’ADAMS ne soit présenté aux agences nationales antidopage, CHINADA disposait déjà d’un système de gestion antidopage, qu’elle a su intégrer avec succès dans ADAMS.

L’Agence prévoit terminer la formation ADAMS de son personnel d’ici la fin de 2012.

Parmi les utilisateurs d’ADAMS, on compte actuellement 62 agences nationales antidopage, 71 fédérations internationales et plusieurs fédérations nationales.