24 Février 2012
Bookmark and Share

Dunn : les tricheurs doivent se tenir loin de Londres 2012

L’ancienne étoile australienne de natation, Matt Dunn, a lancé un avertissement aux sportifs qui prennent des substances pour améliorer leur performance : se tenir loin des Jeux olympiques de Londres 2012 l’été prochain.

Olympien à trois reprises, Dunn a transmis son message antidopage dans le cadre de la réunion du Comité des sportifs de l’Agence mondiale antidopage (AMA) qui se tenait à Tokyo le 21 février.

Dunn a été nommé membre du Comité de sportifs de l’AMA en novembre 2011 et se montre enthousiaste à l’idée de partager son expérience olympique pour mettre les athlètes en garde contre l’usage de substances pour augmenter leurs chances de gagner aux Jeux de Londres en 2012.

« Certains sportifs prennent des substances interdites pour se tailler une place au sein d’une équipe olympique ou pour remporter une médaille; ils choisissent de tricher plutôt que de travailler fort et d’exercer leur talent naturel », déclarait Dunn.

« Mon message à ces sportifs est clair : ne le faites pas. Vous trichez et vous mettez votre santé en péril. Les inconvénients dépassent largement les avantages.

« Les Jeux de Londres généreront le plus grand nombre de contrôles de toute l’histoire des Jeux olympiques et on misera énormément sur la détection et les sanctions aux sportifs qui se dopent.

« Tout sportif qui prend des substances doit être honnête face à lui-même et face au sport en ne participant pas aux Jeux.

« Pour la plupart des athlètes, les Jeux olympiques représentent l’apogée de la carrière sportive. Savourez ces moments pleinement et ne les gâchez pas en vous dopant. »

Le Comité des sportifs de l’AMA s’est réuni à l’occasion du 10e anniversaire de l’Agence antidopage du Japon (JADA) où Dunn a expliqué ses raisons de prendre part au mouvement de lutte contre le dopage dans le sport.

« Je m’oppose fermement à l’usage de substances interdites dans le sport, mais je réalise aussi que certains sportifs peuvent être influencés à prendre de mauvaises décisions », ajoutait Dunn, qui a pris part aux Jeux olympiques de Barcelone, d’Atlanta et de Sydney en natation.

« Si je peux aider les sportifs à rester propres en diffusant le message antidopage, j’éprouverai une grande satisfaction et j’aurai l’impression d’avoir aidé le sport. » Les membres du Comité des sportifs de l’AMA se réuniront à nouveau à Saint-Pétersbourg (Russie), les 18 et 19 septembre.