12 Octobre 2011
Bookmark and Share

Lancement de la campagne Win Clean Dis NON! au dopage pour les Jeux de Londres de 2012

Les sportifs qui envisagent la possibilité de se doper aux Jeux olympiques et paralympiques de 2012 ont clairement été avisés du lancement de la campagne Dis NON! au dopage à Londres.

Cette initiative découle d’un partenariat entre l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD), le comité organisateur des Jeux olympiques et paralympiques de Londres (LOGOG), le ministère de la Culture, des Olympiques, des Médias et du Sport du Royaume-Uni et de l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Le directeur du bureau régional européen et des relations avec les fédérations internationales, Frédéric Donzé, ainsi que le ministre du Sport et des Olympiques, Hugh Robertson et la directrice du LOGOG, Debbie Jevans, étaient présents au lancement tenu au Trafalgar Square.

« Chaque pays, tout comme chaque sportif, a la responsabilité de contribuer à prévenir le dopage avant et pendant les Jeux olympiques et paralympiques de l’an prochain », déclarait Monsieur Robertson.

« Le Royaume-Uni a adopté une approche jumelant des stratégies et techniques sophistiquées de collecte de renseignements et la mise en place d’un programme de sensibilisation, pour contrer le dopage. La campagne Dis NON! au dopage illustre la tolérance zéro du Royaume-Uni envers le dopage. »

Paula Radcliffe, marathonienne britannique détentrice du record du monde et porte-parole s’opposant au dopage dans le sport depuis de nombreuses années, était présente au lancement. Rachel Morris, Samson Oni et Stephanie Twell qui se sont illustrés aux niveaux olympique et paralympique étaient aussi du nombre.

« Je suis ravie qu’on ait clairement exprimé aux sportifs visitant le Royaume-Uni qu’ils sont tenus de se conformer aux normes antidopage les plus élevées »,  déclarait Mme Radcliffe.

« Les sportifs du Royaume-Uni investissent énormément dans cette direction et méritent que les autres en fassent autant. Le franc jeu a toujours été ma position et mon mantra.

« J’espère que tous les sportifs présents aux Jeux olympiques de 2012  endosseront le franc jeu et que cet événement exceptionnel entrera dans les annales à cet égard. »

La campagne Win Clean Dis NON ! au dopage sera déployée lors des épreuves d’essais des installations olympiques et paralympiques par le biais  de séances de sensibilisation et d’éducation accessibles à tous les sportifs afin de leur offrir des conseils sur tous les aspects de l’antidopage.

Les sportifs, les amateurs de sport et le grand public peuvent soutenir cette ambition d’avoir des jeux « propres » en 2012 en inscrivant leur nom dans la vitrine officielle de la campagne, www.wincleanuk.com