12 Octobre 2011
Bookmark and Share

L’AMA retire son appel devant le TAS dans l’affaire des footballeurs mexicains

À la suite de l’évaluation du dossier mis à sa disposition, lequel renfermait des preuves et des renseignements recueillis par la FIFA et le gouvernement mexicain, l’AMA a décidé de retirer son appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) au sujet de la décision de ne pas sanctionner les cinq footballeurs mexicains ayant subi des contrôles positifs au clenbutérol.

Les joueurs ont été suspendus pendant la Gold Cup de la CONCACAF en juin et ont allégué que les résultats d’analyse positifs étaient attribuables à la viande qu’ils avaient consommée au camp d’entraînement avant le tournoi.

La Fédération du Mexique de football a décidé de ne pas sanctionner les joueurs. L’AMA avait fait appel de cette décision devant le TAS jusqu’à ce qu’elle obtienne le dossier complet de ces cas.

Par la suite, l’AMA a reçu des preuves convaincantes tirées d’une étude réalisée par la FIFA dans la cadre de la Coupe du monde U17 au Mexique, indiquant que le Mexique était aux prises avec de sérieux problèmes sanitaires liées à de la viande contaminée au clenbutérol. À l’heure actuelle, le gouvernement mexicain gère cette question d’ordre public en urgence.

Le gouvernement mexicain – qui dispose de lois interdisant l’utilisation de stéroïdes auprès des animaux d’élevage – convient qu’il s’agit d’un problème de viande contaminée et cherche activement des solutions pour chaque état. À l’heure actuelle, plusieurs arrestations ont été effectuées relativement à ces lois et d’importantes quantités de clenbutérol ont été saisies. Les enquêtes se poursuivent.

L’Agence souligne les initiatives plus poussées de la FIFA à cet égard. L’AMA, la Fédération du Mexique de football et le gouvernement mexicain ont accepté d’appuyer cette étude qui fera l’objet d’un projet conjoint.

Dans l’intervalle, l’AMA lance le même message clair aux sportifs qui voyagent au Mexique, à savoir qu’ils doivent prendre toutes les précautions nécessaires quant au choix de leurs aliments et du lieu où ils les consomment.

Autant que possible, les sportifs devraient manger dans des cafétérias jugées sanitaires par les organisateurs de manifestations et tenter de le faire en groupe. Le gouvernement de l’État de Guadalajara a pris les mesures qui s’imposent pour s’assurer que la viande servie aux sportifs aux Jeux panaméricains ne soit pas contaminée.

Le clenbutérol est une substance interdite en permanence et l’AMA traitera chaque cas positif individuellement.