3 Octobre 2011
Bookmark and Share

La légende de piste, Edwin Moses, remercie la communauté antidopage

Le directeur juridique de l’AMA, Olivier Niggli, prenait part à un panel de marque au Symposium sur la science et l’éthique dans le sport tenu à Londres, alors qu’un trio de champions olympiques était sur place pour appuyer les efforts de la communauté antidopage.

Le Symposium Laureus a été inauguré par la légende du 400 mètres haies, Edwin Moses. Le membre de la Commission d’éthique du CIO était accompagné du médaillé d’or olympique de Grande-Bretagne, Daly Thompson et du double champion du monde Colin Jackson lors de discussions sur la lutte contre le dopage.

« J’ai participé à une Conférence du CIO sur la corruption dans le sport et l’influence du monde interlope. Je crois qu’il était important que nous tenions un événement semblable pour aborder la question du dopage », déclarait M. Moses, champion olympique en 1976 et 1984.

« Selon moi, il s’agit de l’occasion idéale pour accorder du crédit aux individus qui mènent la lutte contre le dopage dans le sport et pour leur faire savoir que les sportifs apprécient et appuient leurs efforts.

Lorsqu’un sportif ou une fédération remet en question un contrôle ou un résultat, on se retrouve trop souvent dans une situation d’attaque unilatérale et la communauté antidopage n’a pas toujours l’occasion de se défendre. »

Les trois sportifs ont soutenu unanimement le programme de la localisation qui, selon eux, est nécessaire dans le cadre du processus de contrôle du dopage. Ils étaient tous d’avis que le dopage avait jeté une ombre sur le sport au sein duquel ils avaient réussi sur la scène mondiale.

Siégeant au même panel que M. Niggli, le Chef de la direction de l’Agence antidopage des États-Unis (USADA), Travis Tygart, le professeur David Cowan, directeur du Centre de contrôle du dopage du King’s College, le Chef de la direction de l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD), Andy Parkinson, et Jonathan Harris, responsable principal des services médicaux et de l’antidopage pour les événements de Londres de 2012.

Les membres du panel ont pris part à une discussion portant sur les moyens de créer les meilleurs programmes antidopage qui soient. Ils ont également abordé la science, les renseignements et les programmes en place pour les événements de Londres de 2012.

Les panélistes et les sportifs ont aussi pris part à deux séances de questions et le Dr Larry Bowers, responsable scientifique à l’USADA, a fait une présentation sur les aspects scientifiques de la détection et de la dissuasion, et sur l’importance d’effectuer des prélèvements sanguins pour un programme antidopage efficace.