13 Septembre 2011
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA sur l’état de l'antidopage en Grèce

L’AMA a appuyé la décision de l’IAAF de sanctionner les sprinteurs grecs Kostas Kenteris et Katerina Thanou lorsque ceux-ci ont manqué trois contrôles hors compétition en 2004. Les sanctions ont été confirmées en appel.

L’AMA est au fait de la décision du tribunal d’appel grec de libérer les deux sportifs des accusations de parjure, et il semble que cette affaire criminelle soit désormais classée.

L’AMA est préoccupée par le fait que cette cause ait duré sept ans, mais n’émettra aucun commentaire particulier à cet égard puisqu’elle ne possède pas les détails de la décision du tribunal.

L’AMA est d’autant plus préoccupée par la situation de la Grèce en matière de conformité au Code mondial antidopage puisque le pays ne dispose pas de programme antidopage adéquat et risque d’être déclaré non conforme au Code en novembre prochain.

Les activités du laboratoire accrédité à Athènes pourraient être touché par une décision de non-conformité. Malheureusement, les Jeux olympiques d’Athènes auront failli à leur engagement de léguer un héritage antidopage au mouvement sportif et à la Grèce.