12 Juillet 2011
Bookmark and Share

L’UNESCO aide à renforcer la lutte contre le dopage en Afrique

La lutte contre le dopage a reçu le soutien important de l’UNESCO avant la tenue des Jeux panafricains, grâce à l’approbation de 18 projets dans la région.

Du financement a été accordé pour des projets consacrés principalement à l’éducation et à la formation. Le Mali a reçu du soutien pour un projet de sondage sur le dopage auprès de jeunes sportifs et le Cameroun a utilisé les fonds octroyés pour le développement de lois antidopage.

Un projet régional de sensibilisation des sportifs aux Jeux de l’océan Indien en 2011 a également été approuvé.

L’événement qui se tiendra aux Seychelles du 5 au 14 août bénéficiera de ressources éducationnelles en français, anglais et créole, et le Quiz Franc Jeu sera présenté aux sportifs et au personnel d’encadrement participant aux Jeux.

Les pays suivants ont obtenu du soutien financier : Cameroun (trois projets), Cap-Vert, Comores, Érythrée, Mali (deux projets), Maurice, Maroc, Mozambique, Seychelles, Somalie, Togo, Tunisie (deux projets) et Ouganda.

Le fonds de l’UNESCO pour l’élimination du dopage dans le sport a été créé afin d’aider les gouvernements à satisfaire à leurs obligations en vertu de la Convention internationale de l’UNESCO contre le dopage dans le sport.

Ce fonds appuie des projets consacrés aux trois secteurs suivants : éducation, formulation de politiques et développement des capacités.

Les jeux panafricains se tiendront à Maputo (Mozambique) du 3 au 18 septembre.