9 Juin 2011
Bookmark and Share

Le modèle de sensibilisation connaît un vif succès lors de championnats du monde aux Pays-Bas

Le modèle de sensibilisation de l’AMA a été utilisé avec succès lors de deux manifestations sportives d’envergure aux Pays-Bas plus tôt cette année.

L’agence antidopage des Pays-Bas (Dopingautoriteit) a intégré certains aspects du modèle de sensibilisation à son programme 100% Dope Free lors des championnats du monde de cyclisme sur piste à Apeldoorn, en mars, puis deux mois plus tard lors des championnats de tennis de table à Rotterdam.

Le programme clés en main, offert gratuitement à tous les partenaires de l’AMA, a permis à la Dopingautoriteit de sensibiliser les sportifs présents aux deux événements. Ceux-ci ont bien accueilli l’initiative.

Les coureurs aux championnats du monde de cyclisme ont été invités à montrer leur engagement en faveur du sport sans dopage en signant une déclaration personnelle contre le dopage. Ils ont été plus de 750 à signer.

« Selon moi, vous devez pratiquer votre sport sans dopage, cela va de soi », a dit l’ambassadrice du programme 100% Dope Free et huit fois championne du monde en cyclisme, Marianne Vos.

« Si vous vous dopez, le sport n’est pas votre place. »

Erik Duiven, responsable de l’éducation à la Dopingautoriteit, était très satisfait de l’impact du programme.

« Il faut beaucoup de dévouement pour compétitionner à un niveau d’élite, et les athlètes ici ont su prouver qu’ils pouvaient y arriver sans dopage », a déclaré Duiven lors des championnats du monde de cyclisme.

« Le meilleur moyen de promouvoir le sport propre est d’obtenir des résultats négatifs aux contrôles de dopage et de signer la déclaration antidopage. Et c’est ce que les sportifs ont fait. »

Lors des championnats du monde de tennis de table, les déclarations des sportifs en compétition ont été projetées sur des écrans géants, où figurait notamment le slogan suivant, rédigé par un sportif : DO PING not DOPING (un jeu de mots rappelant le dopage et le sport : ping-pong).

Fort utile, le quiz Franc Jeu de l’AMA a su informer bon nombre de participants sur les dangers du dopage involontaire.

« Les sportifs devraient être au courant des risques, notamment ceux liés aux suppléments alimentaires contaminés », a ajouté Duiven.

« La prise de ces suppléments peut entraîner des contrôles positifs et vous bannir de votre plus grande passion, le sport. » 

« Voilà pourquoi ces initiatives sont si importantes – elles permettent de promouvoir le sport propre et de prévenir l’usage non intentionnel de substances dopantes. »