12 Mai 2011
Bookmark and Share

Partage d’informations antidopage, Passeport de l’Athlète et rapport sur la conformité au menu du Comité exécutif et du Conseil de fondation

L’Agence mondiale antidopage (AMA) accueillera des représentants des gouvernements de toutes les régions du monde et du Mouvement olympique à l’occasion des réunions du Comité exécutif et du Conseil de fondation les 14 et 15 mai prochains.

Un grand nombre de sujets seront à l’ordre du jour de ces réunions qui se dérouleront à Montréal, notamment :

Coordination des enquêtes et partage des informations et des preuves antidopage

Le directeur de l’AMA, M. David Howman, présentera aux membres des deux réunions une initiative visant à établir des relations entre les organisations antidopage (OAD) et les autorités chargées de l’application des lois.

Le document ne fait pas partie intégrante du Code mondial antidopage, il constitue un guide indiquant aux OAD la manière dont elles pourraient développer une approche plus concertée en matière de lutte contre le dopage dans le sport, en collaborant avec les autorités chargées de l’application des lois et en partageant des informations avec celles-ci. 

Le document présente des études de cas soulignant les avantages d’une collaboration multi-organisations et se veut le fruit d’une série de symposiums sur les enquêtes organisés par les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie.

Mise en place du Code et rapport sur la conformité

Les membres représentant le Mouvement olympique et les gouvernements de toutes les régions du monde évalueront les progrès de la communauté antidopage dans la mise en place du Code mondial antidopage.

Une mise à jour provisoire sur le Rapport de conformité sera présentée ainsi qu’une revue de la mise en place des programmes conformes au Code.

Passeport biologique de l’Athlète et système ADAMS

Les membres recevront un aperçu des avancées sur le Passeport biologique de l’Athlète (PBA), sur son utilité comme moyen de ciblage efficace et sur la nécessité de l’incorporer au système ADAMS (système d’administration et de gestion antidopage).

Le programme de PBA a été approuvé par le Conseil de fondation de l’AMA en 2009 et depuis s’est avéré être une méthode efficace et fiable pour la détection indirecte du dopage. L’AMA continue donc d’informer ses partenaires des exigences relatives à la mise sur pied de programmes de PBA.

Organisations régionales antidopage

Le rôle des organisations régionales antidopage dans la lutte contre le dopage dans le sport est de plus en plus important chaque année. Une mise à jour sera présentée sur leurs activités, en particulier sur les efforts qu’elles déploient pour aider les pays membres à se conformer au Code.