9 Mars 2011
Bookmark and Share

L’AMA satisfaite des décisions du TAS qui reconnaît la validité du Passeport biologique de l’Athlète

Déclaration du directeur général de l’AMA, M. David Howman, à la suite des décisions du Tribunal arbitral du sport (TAS) concernant les cyclistes Franco Pellizotti et Pietro Caucchioli.

« Le règlement de ces deux causes impliquant le Passeport biologique de l’Athlète constitue une avancée très importante dans la lutte mondiale contre le dopage dans le sport. Le programme de Passeport biologique de l’Athlète (PBA) a maintenant passé les épreuves juridiques et scientifiques de sa validité. En effet, comme il en est fait mention dans l’arrêt Caucchioli, le PBA est considéré comme une méthode valide et fiable pour la détection indirecte du dopage.

« Ces décisions lancent un message clair aux sportifs qui se risquent à tricher : tôt ou tard, on se fait prendre.

« L’AMA est satisfaite des progrès accomplis relativement au PBA, ainsi que de la rigueur et du travail continu de l’Union Cycliste Internationale (UCI) dans sa mise en place. L’UCI s’est fermement engagée à utiliser le PBA et avec cette reconnaissance juridique du TAS, le programme se voit renforcé. Nous anticipons la mise en place du PBA par d’autres organisations antidopage au cours des prochains mois et des prochaines années tandis que nous poursuivons son amélioration. »


Note : Cette déclaration est fondée sur la décision rendue dans la cause Caucchioli et sur le communiqué de presse du TAS concernant la cause Pellizotti. La décision de la cause Pellizotti n’est pas encore disponible.