1 Septembre 2009
Bookmark and Share

Statistiques 2008 des analyses par les laboratoires et des contrôles par les organisations antidopage

Conformément aux responsabilités qui lui sont conférées par le Code mondial antidopage, l’AMA publie chaque année deux catégories de statistiques: les analyses réalisées par les laboratoires antidopage accrédités, ainsi que les contrôles et la gestion des résultats effectués par les organisations antidopage (OAD).

En matière de statistiques de contrôles, la section 14.4 du Code mondial antidopage stipule que « les organisations antidopage rendront public, au moins une fois par an, un rapport statistique général sur leurs activités de contrôle du dopage et en fourniront une copie à l’AMA ». En outre, la section 14.5 du Code précise que « l’AMA servira de centre d’information pour l’ensemble des données et résultats des contrôles du dopage » des organisations antidopage et publiera « au moins une fois par an des rapports statistiques résumant les informations qu’elle reçoit». Conformément à ces exigences du Code, l’AMA a demandé à toutes les fédérations internationales (FI) et organisations nationales antidopage (ONAD) de lui transmettre leurs statistiques de contrôles et a publié les données qu’elle a reçues à ce jour.

Les statistiques 2008 des laboratoires comprennent les analyses effectuées par les laboratoires accrédités par l’AMA sur des échantillons prélevés dans le cadre de contrôles en et hors compétition. Trente-quatre laboratoires étaient accrédités par l’AMA en 2008. Plus de 50 000 échantillons supplémentaires ont été analysés en 2008 par rapport à 2007, et le nombre de résultats d’analyse anormaux et atypiques a légèrement diminué, passant de 1,97 % (2007) à 1,84 % (2008).

Il est important de noter que les laboratoires rapportent des résultats d’analyse anormaux (la présence de substances ou de méthodes interdites dans des échantillons) et des résultats d’analyse atypiques (la présence de substances ou méthodes interdites exigeant une investigation supplémentaire avant qu’un résultat d’analyse anormal ne puisse être établi). Ces données sont donc seulement des résultats analytiques rapportés par les laboratoires. Ces rapports de résultats sont ensuite tous soumis au processus de gestion des résultats mené par les OAD, qui inclut la vérification de l’existence possible d’une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) et de possibles examens longitudinaux. Par conséquent, le nombre de résultats d’analyse anormaux et de résultats d’analyses atypiques peut ne pas correspondre au nombre de cas sanctionnés (violations des règles antidopage) par les OAD.