19 Septembre 2009
Bookmark and Share

Le Comité exécutif de l’AMA approuve la Liste 2010 des interdictions

Lors de sa réunion du 19 septembre, le Comité exécutif de l’AMA a approuvé la Liste 2010 des substances et méthodes interdites. Cette Liste sera publiée sur le site Web de l’AMA avant le 1er octobre et entrera en vigueur le 1er janvier 2010.

La Liste des interdictions est l’une des pierres angulaires de la lutte harmonisée contre le dopage dans le sport. Elle indique les substances et les méthodes interdites dans le sport.

« La révision annuelle de la Liste est un processus élaboré et dynamique qui implique tous nos partenaires, afin que les changements effectués soient basés sur la réalité du terrain et les connaissances croissantes des pratiques et des tendances en matière de dopage », a expliqué le président de l’AMA, John Fahey. « Le rôle de l’AMA consiste à faciliter ce vaste processus de consultation. Je suis confiant que la Liste 2010, comme les précédentes, reflète les avancées scientifiques les plus récentes. »

La préparation de la Liste débute par l’envoi par l’AMA d’une première version du document à ses partenaires pour consultation. Les commentaires reçus sont ensuite examinés par le Comité Liste de l’AMA. Celui-ci présente ses conclusions au Comité santé, médecine et recherche, lequel soumet ses recommandations finales au Comité exécutif, qui prend une décision finale lors de sa réunion de septembre.

Changement de statut pour le salbutamol

La Liste 2010 contient un certain nombre de modifications par rapport à la Liste 2009. En particulier, le salbutamol, un béta-2 agoniste, changera de statut. Le salbutamol – une substance considérée comme spécifiée et donc généralement susceptible de donner lieu à une sanction allant d’un avertissement à une suspension de deux ans en cas de violation des règles antidopage – sera autorisé à des concentrations inférieures à 1000 nanogrammes par millilitre. En 2010, son utilisation par inhalation ne nécessitera plus d’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) mais une simple déclaration d’usage. Cette mesure permettra une gestion plus économique du salbutamol par les organisations antidopage.

En outre, la Liste 2010 n’interdira plus la supplémentation d’oxygène (hyperoxie). Le statut des préparations dérivées des plaquettes (par exemple « platelet-rich plasma », « blood spinning ») a également été clarifié. Ces préparations seront interdites dans les cas d’administration par voie intramusculaire. Les autres voies d’administration nécessiteront une déclaration d’usage conformément au Standard international pour l’AUT.

Réintroduction de la pseudoéphédrine

Parmi les autres changements notables, la pseudoéphédrine sera réintroduite dans la Liste comme stimulant spécifié – une catégorie de substances généralement susceptibles de donner lieu à une sanction allant d’un avertissement à une suspension de deux ans en cas de violation des règles antidopage. Jusqu’en 2003, la pseudoéphédrine était interdite dans le sport. Elle a ensuite été incluse dans le programme de surveillance de l’AMA en 2004. Ce programme comprend des substances qui ne sont pas interdites dans le sport, mais qui sont surveillées afin d’en déceler de possibles signes d’abus.

Les résultats observés depuis cinq ans dans le cadre du programme de surveillance ont révélé une augmentation marquée du nombre d’échantillons contenant des concentrations de pseudoéphédrine de plus de 75 microgrammes par millilitre. Les résultats ont indiqué des signes clairs d’abus (en particulier des concentrations de pseudoéphédrine très élevées) dans certains sports et certaines régions. Par ailleurs, la littérature présente désormais des preuves scientifiques indiquant une amélioration de la performance au-delà de certaines doses de cette substance.

Sur la base de la littérature et des résultats d’études d’administration contrôlée financées par l’AMA, la pseudoéphédrine sera donc réintroduite à partir du 1er janvier 2010, à un seuil de concentration dans l’urine de 150 microgrammes par millilitre. Compte tenu de la présence fréquente de pseudoéphédrine dans des médicaments, les comités scientifiques et le Comité exécutif de l’AMA ont recommandé que les partenaires de l’AMA accompagnent la réintroduction de cette substance par une campagne d’information et de sensibilisation active.

Nouveaux projets de recherche scientifique

Comme chaque année lors de sa réunion de septembre, le Comité exécutif de l’AMA a approuvé de nouveaux projets de recherche scientifique.

« La recherche scientifique est l’une des grandes priorités de l’AMA », a déclaré John Fahey. « Notre programme de bourses de recherche contribue à renforcer les moyens actuels de détection et à financer des projets de recherche ciblée pour nous adapter rapidement aux nouvelles substances ou méthodes utilisées par les tricheurs. Il nous permet aussi d’anticiper les tendances en matière de dopage et de développer des moyens de détection avant que de nouvelles substances ou méthodes ne soient mises à la disposition de sportifs. Notre collaboration croissante avec des sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques, mais aussi des agences de médicaments et des organismes d’évaluation, illustre bien ces efforts. »

L’AMA a reçu cette année un nombre record de projets (88) impliquant des chercheurs de 22 pays. Après examen, les comités scientifiques et le Comité exécutif ont décidé d’en subventionner 34. Ces projets contribueront à faire avancer la recherche dans des domaines tels que la détection de manipulations sanguines, le développement de nouvelles technologies de détection et la mise en place de moyens complémentaires d’analyse de certaines substances et méthodes dopantes actuellement utilisées ou potentiellement intéressantes pour les tricheurs.

Livre sur les questions éthiques

Le Comité exécutif a approuvé le lancement d’un projet de livre soutenu par l’AMA dans le cadre du dixième anniversaire de l’Agence. Ce livre – qui sera écrit par le Dr Thomas Murray, président du Hastings Center à Garrison (États-Unis) – abordera les questions éthiques liées au dopage et à la lutte contre le dopage. Il cherchera à faire progresser les connaissances dans ce domaine et à proposer une vision alternative de l’avenir du sport fondée sur une réflexion éthique et un examen des forces qui façonnent le sport d’élite.

Dixième anniversaire de l’AMA

Les prochaines réunions du Comité exécutif et du Conseil de fondation de l’AMA se dérouleront les 1er et 2 décembre 2009 à Stockholm (Suède). Ces réunions seront l’occasion pour l’AMA, fondée le 10 novembre 1999, de marquer son dixième anniversaire.