8 Août 2008
Bookmark and Share

A Pékin, le président de l’AMA souligne les progrès réalisés depuis Athènes

Le président de l’AMA, John Fahey, a souligné lors d’une conférence de presse tenue dans le cadre des Jeux olympiques d’été les progrès réalisés dans la lutte contre le dopage depuis les Jeux olympiques d’Athènes en 2004 – les premiers Jeux tenus depuis l’entrée en vigueur du Code mondial antidopage.

D’Athènes à Pékin

L’Hon. John Fahey
Président de l’Agence mondiale antidopage

Introduction
Conférence de presse de l’AMA
7 août 2008
Pékin (Chine)


D’Athènes à Pékin

Il y a tout juste quatre ans, à la veille des Jeux olympiques de Pékin, toutes les Fédérations internationales de sports olympiques ont adopté le Code mondial antidopage. Il restait alors à voir comment le Code serait mis en place et en pratique, et quel serait son impact sur le sport.

Aujourd’hui, nous pouvons regarder en arrière avec un certain degré de satisfaction. Le nombre de cas et d’enquêtes liés au dopage annoncés dans les semaines précédant les Jeux de Pékin est une indication que la lutte contre le dopage dans le sport a réalisé des avancées considérables dans le monde entier. Ces éléments sont également la preuve que le Code est un moyen juste et efficace au service de la lutte contre le dopage.

Le Code, dont l’Agence mondiale antidopage a pour mandat de superviser le respect, a permis de réaliser des progrès dans plusieurs domaines clés :

  • Davantage de sports réalisent désormais des contrôles hors compétition, obligatoires selon le Code;
  • Les gouvernements sont toujours plus actifs à différents niveaux, notamment dans leur appui à des programmes antidopage nationaux robustes;
  • Nombre de cas récents sont le résultat de cet engagement renforcé dans des pays désireux de s’assurer que les sportifs qu’ils envoient à Pékin ne soient pas dopés;
  • Les stratégies de contrôle sont devenues plus intelligentes et plus ciblées avec le temps et l’expérience
  • Une augmentation du nombre de contrôles signifie que plus de sportifs peuvent être contrôlés, mais le réel progrès réside dans des stratégies intelligentes de ciblage des contrôles;
  • Nous continuons de réduire l’écart avec les dopés grâce aux progrès de la science antidopage: en collaborant avec des sociétés pharmaceutiques et des chercheurs, nous pouvons maintenant détecter certaines substances avant même qu’elles ne soient mises sur le marché;
  • La stratégie de l’AMA en matière d’enquêtes et de collaboration avec les autorités chargées de l’application de la loi permet de lutter plus efficacement contre le trafic;
  • Un important travail de sensibilisation et d’éducation des sportifs et des officiels par rapport à leurs responsabilités induites par le Code a été réalisé, et il n’y a plus d’excuses pour le dopage.

Tous ces éléments sont importants et ont contribué aux avancées réalisées dans la lutte contre le dopage dans le sport.

Le rôle de l’AMA aux Jeux de Pékin

Chine

Dans les années précédant les Jeux de Pékin, l’AMA a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement chinois et l’agence nationale antidopage chinoise afin qu’ils soient bien conscients des besoins en matière de mise en place d’un programme antidopage efficace, à la fois sur le plan national et dans le cadre des Jeux olympiques 2008.

Les dirigeants de l’AMA ont effectué plusieurs visites officielles en Chine au cours des dernières années et ont observé avec satisfaction les rapides progrès effectués dans la mise en place d’un programme antidopage indépendant et la construction d’un laboratoire de grande qualité.

Contrôles

L’AMA n’est pas une agence de contrôles. L’AMA est l’organisation internationale indépendante chargée de superviser et de coordonner la lutte contre le dopage dans le sport sur le plan mondial. De manière générale, les contrôles du dopage sont la responsabilité des organisations nationales antidopage, des fédérations sportives et des organisateurs de grandes manifestations. Les contrôles en compétition lors des Jeux de Pékin seront ainsi réalisés sous la responsabilité du Comité international olympique.

Cependant, l’AMA a joué et joue un rôle important en aidant le CIO et le Comité d’organisation des Jeux dans le cadre du programme de contrôles pré-Jeux et des contrôles des sportifs olympiques en-dehors des sites olympiques, par exemple dans les cas où des sportifs arrivent tard au village des athlètes, quittent le village tôt durant les Jeux ou ne résident pas sur des sites olympiques. Cette stratégie de collaboration étroite entre les trois organisations contribue à garantir que les contrôles soient ciblés et que les tricheurs soient démasqués avant leur compétition.

Supervision

L’AMA joue un rôle de supervision important lors des Jeux olympiques, au travers de son programme des Observateurs indépendants. Les Jeux de Pékin seront les cinquièmes au cours desquels l’AMA aura une équipe d’Observateurs indépendants chargés de superviser les procédures de contrôle du dopage et de gestion des résultats. J’aimerais ainsi vous présenter Mme Sarah Lewis, qui présidera l’équipe d’Observateurs indépendants à Pékin.

Mme Lewis sera à la tête d’une équipe de 12 personnes recrutées dans diverses régions du monde et dotés d’une solide expertise dans différents domaines de la lutte contre le dopage. Leur tâche sera de superviser au hasard toutes les phases du processus antidopage de façon neutre et objective. Ils vérifieront si les procédures appropriées sont bien suivies par le CIO et publieront un rapport contenant leurs observations et recommandations après les Jeux.

Grâce à cette équipe d’experts indépendants supervisant les contrôles du dopage pendant les Jeux, les sportifs et le public peuvent avoir une confiance renforcée dans le processus et les résultats des activités antidopage.

Éducation

L’AMA jouera également un rôle important en matière d’éducation antidopage à Pékin. Le programme de sensibilisation des sportifs de l’AMA sensibilisera les sportifs et les officiels aux dangers et aux conséquences du dopage. Ce programme est un moyen ludique et interactif de donner des informations aux sportifs sur leurs responsabilités et le sport sans dopage grâce notamment à un jeu informatique.

J’aimerais remercier la société Lenovo pour son soutien au programme de sensibilisation de l’AMA lors de ces Jeux. Lenovo a fourni à l’AMA des clés USB contenant du matériel éducatif sur la lutte contre le dopage, qui seront distribuées aux sportifs se rendant sur le stand de sensibilisation de l’AMA. Je salue Mme Alice Li, vice-présidente de Lenovo pour le marketing olympique, qui se trouve dans la salle aujourd’hui, et je lui prie de transmettre à sa société toute notre gratitude pour son généreux soutien.

Enfin, l’AMA continuera d’assumer lors de ces Jeux ses responsabilités habituelles, notamment son droit d’appel au Tribunal arbitral du sport dans les cas de dopage dont la résolution ne serait pas en ligne avec le Code mondial antidopage.

Conclusion

Les quatre ans écoulés depuis les Jeux d’Athènes ont été marqués par de nombreux succès dans la lutte contre le dopage, à commencer par la mise en place du Code mondial antidopage. Il serait naïf de croire qu’il n’y aura pas de dopage lors de ces Jeux, mais nous pouvons être certains que, grâce aux progrès effectués au cours des quatre dernières années, les tricheurs ont davantage de chances d’être démasqués. Au-delà des Jeux de Pékin, l’AMA continuera d’œuvrer inlassablement pour réaliser d’autres avancées dans la lutte contre le dopage dans le sport et la protection des droits des sportifs propres.

Merci.