8 Mai 2008
Bookmark and Share

Les stratégies d’enquêtes, la conformité au Code et l’actualité de la lutte contre le dopage au menu du Comité exécutif et du Conseil de fondation de l'AMA les 10 et 11 mai

Le Comité exécutif et le Conseil de fondation de l'Agence mondiale antidopage (AMA) se réuniront pour la première fois cette année, respectivement le samedi 10 mai et le dimanche 11 mai 2008 à Montréal (Canada). Ces réunions du Comité exécutif et du Conseil de fondation seront les premières tenues sous la présidence de l’Honorable John Fahey, dont le mandat a débuté le 1er janvier 2008.

Au cours de ces deux jours de réunion, les membres représentant les gouvernements et le Mouvement olympique se pencheront sur les avancées réalisées par l’AMA dans le domaine des enquêtes. Cette stratégie liée aux enquêtes, lancée en 2006, se fonde sur la constatation que les contrôles ne suffisent pas à démasquer tous les tricheurs, et que les preuves obtenues par des agences chargées de l’application de la loi et d’autres agences gouvernementales, partagées de manière légale et appropriée avec les autorités sportives et antidopage, peuvent contribuer à la découverte de violations des règles antidopage qui pourraient autrement échapper à la détection. Les 1er et 2 mai, l’AMA organise à Sydney, en collaboration avec le gouvernement australien, un troisième symposium réunissant des représentants de ces divers groupes afin de discuter de la mise en place de protocoles et de bonnes pratiques pour le partage de preuves et d’informations entre les diverses organisations. Ce travail sera finalisé en 2008 et ajoutera un nouvel élément important aux stratégies de lutte contre le dopage de l’AMA.

Le Comité exécutif et le Conseil de fondation de l’AMA traiteront également du respect du Code mondial antidopage 2003 par les partenaires. L’année 2008 est la première année au cours de laquelle les signataires du Code 2003 doivent rendre compte officiellement à l’AMA de leur conformité au Code. Celui-ci impose aux signataires de rendre compte de leur statut tous les deux ans et d’expliquer, s’il y a lieu, les motifs de leur non-conformité. En novembre de cette année, l’AMA rapportera pour la première fois, par l’intermédiaire de son Conseil de fondation, les cas de non-conformité à ses partenaires ayant juridiction pour imposer des sanctions, notamment le Comité international olympique (CIO). La Charte olympique a été amendée en 2003 pour stipuler que l’adoption du Code par le Mouvement olympique est obligatoire, et que seuls les sports respectant le Code peuvent être inclus ou rester dans le programme des Jeux olympiques.

En outre, le Comité exécutif et le Conseil de fondation discuteront de la mise en place du Code révisé, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2009, ainsi que de la révision des Standards internationaux de contrôle et du Standard international pour l’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (qui peuvent être approuvés par le Comité exécutif) et de la version provisoire du nouveau Standard international pour la protection des renseignements personnels. Les Standards internationaux sont destinés à créer une harmonisation parmi les organisations internationales dans divers domaines techniques et sont obligatoires pour les signataires du Code. S’ils sont approuvés, ces Standards révisés entreront en vigueur au plus tard le 1er janvier 2009.

Les autres sujets de discussion des réunions des 10 et 11 mai comprendront des mises à jour sur les préparatifs des Jeux olympiques et paralympiques de 2008 à Pékin dans le domaine de la lutte contre le dopage; la mise en place de la Convention internationale de l'UNESCO contre le dopage dans le sport (actuellement ratifiée par 83 pays); les avancées les plus récentes dans le domaine de la science; le projet de budget 2009 de l'AMA; l'évolution de la mise en place du Système d'administration et de gestion antidopage (ADAMS) par les organisations antidopage; et diverses questions d'actualité en relation avec des enquêtes et des cas récents liés au dopage.

Les membres du Conseil de fondation et du Comité exécutif recevront également les informations les plus récentes sur les activités de l'AMA dans tous les domaines, en particulier en matière de prévention et de sensibilisation des sportifs, de bureaux régionaux et du programme des Observateurs indépendants.