6 Mai 2008
Bookmark and Share

Clarification à propos du rôle de l’AMA dans le cas Florian Busch

Suite à la diffusion dans le domaine public d’informations erronées, l’AMA souhaite clarifier les points suivants.

Contrairement à la nouvelle publiée le 3 mai sur le site Internet de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), l’AMA n’a pas « exonéré » le joueur de hockey sur glace allemand Florian Busch d’une violation des règles antidopage.

En tant qu’organisation internationale indépendante chargée de coordonner et de superviser la lutte contre le dopage dans le sport, l’AMA a pour responsabilité de superviser les activités antidopage dans le monde entier pour assurer la mise en place et le respect appropriés du Code mondial antidopage—le document harmonisant les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays—par les fédérations sportives internationales (FI) et les organisations nationales antidopage (ONAD).

Dans ce cas, l’AMA a été notifiée le 24 avril de la décision rendue par la Fédération allemande de hockey sur glace (DEB) de ne pas imposer de suspension au joueur. Depuis lors, l’AMA a cherché à obtenir, par l’intermédiaire de l’agence nationale antidopage allemande (NADA), les règles de la DEB concernant le droit d’appel de l’AMA. Malheureusement, après avoir tenté d’obtenir ces informations pendant plusieurs jours, l’AMA a été informée par la NADA que la DEB ne répondrait pas aux questions avant la fin des championnats du monde de l’IIHF, disputés actuellement au Canada. En raison de ce manque de coopération, l’AMA a maintenant demandé formellement à l’IIHF d’ouvrir une procédure contre le joueur sur la base des règles de l’IIHF et de suspendre provisoirement le joueur de toute compétition.