1 Avril 2008
Bookmark and Share

Quatre-vingts pays ont ratifié la Convention de l’UNESCO contre le dopage

L'Italie et le Guatemala ayant complété leurs procédures de ratification, 80 pays ont désormais ratifié la Convention internationale contre le dopage dans le sport de l’UNESCO, adoptée à l’unanimité des 191 gouvernements présents à la Conférence générale de l’UNESCO en octobre 2005 et entrée en vigueur le 1er février 2007.

La Convention de l’UNESCO—le premier traité universel contre le dopage dans le sport—est l’instrument juridique par lequel les gouvernements formalisent leur engagement dans la lutte contre le dopage dans le sport. De nombreux gouvernements ne pouvant pas être liés juridiquement par un document non gouvernemental tel que le Code mondial antidopage—le document harmonisant les règles liées au dopage dans tous les sports et tous les pays—, cette Convention leur permet d’aligner leurs législations nationales sur le Code et d’harmoniser ainsi les règles sportives et les législations publiques dans la lutte contre le dopage dans le sport.

L’AMA est en contact permanent avec l’UNESCO et les divers gouvernements qui n’ont pas encore ratifié le traité afin de les assister et de les encourager à le faire rapidement.

En outre, le Code mondial antidopage révisé, unanimement approuvé par les délégués du Mouvement sportif et des gouvernements présents à la troisième Conférence mondiale sur le dopage en novembre 2007, et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2009, stipule qu’à partir de 2009, le Comité international olympique n’acceptera des candidatures à l’organisation des Jeux olympiques qu’en provenance de pays dont le gouvernement a ratifié la Convention de l’UNESCO et dont le comité national olympique, le comité national paralympique et l’organisation nationale antidopage sont en conformité avec le Code. Le Code révisé appelle également les Fédérations internationales à faire tout ce qui est en leur pouvoir, à partir du 1er janvier 2010, pour n’accorder l’organisation de championnats du monde qu’à des pays dont le gouvernement a ratifié la Convention de l’UNESCO et dont le comité national olympique, le comité national paralympique et l’organisation nationale antidopage sont en conformité avec le Code.

Cliquez ici pour la liste des pays ayant ratifié la Convention.