18 Février 2008
Bookmark and Share

Les pays des Amériques manifestent un soutien important à l'AMA

Au cours de la huitième réunion du Conseil du sport des Amériques (CADE), tenue à Montevideo (Uruguay) les 14 et 15 février 2008, les pays membres du CADE ont exprimé leur engagement vigoureux dans la lutte contre le dopage dans le sport et leur soutien à l'Agence mondiale antidopage, sa mission et ses activités.

Dans le but de remplir leur engagement financier envers l'AMA et de consolider les ressources financières allouées à la lutte contre le dopage dans le sport, les pays membres du CADE ont approuvé une formule de répartition de leurs contributions à l'AMA, basée sur la formule actuelle de l'Organisation des États américains.

Les pays membres ont également appelé avec force les pays n'ayant pas encore ratifié la Convention internationale de l'UNESCO contre le dopage dans le sport à le faire dès que possible. La Convention de l'UNESCO est l'instrument pratique par lequel les gouvernements alignent leurs lois et règlements administratifs nationaux sur le Code mondial antidopage.

Tous les pays des Amériques sont membres du CADE. L'Argentine, Aruba, la Barbade, la Bolivie, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l'Equateur, les États-Unis, le Guatemala, Haïti, le Honduras, la Jamaïque, le Mexique, le Nicaragua, le Panama, le Paraguay, le Pérou, le Salvador, l'Uruguay et la Venezuela ont participé à cette huitième assemblée.

L'AMA est financée à parts égales par le Mouvement olympique et les gouvernements. En 2001, les gouvernements ont déterminé et se sont entendus sur une formule de répartition continentale par laquelle ils financent la moitié du budget de l'AMA. Au sein de chaque continent, les gouvernements s'entendent entre eux sur la part versée par chacun.