17 Novembre 2007
Bookmark and Share

Les gouvernements et le monde du sport adoptent à Madrid une Résolution pour redoubler d'efforts et renforcer la lutte contre le dopage dans le sport

La troisième Conférence mondiale sur le dopage dans le sport se conclut avec une Résolution renforçant le Code mondial antidopage et intensifiant les efforts visant à protéger la santé des sportifs et l'intégrité du sport

Le Mouvement sportif et les gouvernements ont adopté aujourd'hui, lors de la troisième Conférence mondiale sur le dopage dans le sport organisée à Madrid (Espagne), une Résolution dans laquelle ils ont réitéré leur engagement à lutter vigoureusement contre le dopage dans le sport et approuvé le renforcement du Code mondial antidopage.

La Conférence mondiale a avalisé le Code révisé dans le but de renforcer l'harmonisation et les programmes antidopage dans le monde entier. Depuis son adoption initiale en 2003 par la communauté sportive et les gouvernements comme le cadre de lutte contre le dopage harmonisée dans le sport, le Code s'est révélé être un outil robuste et juste pour lutter contre le dopage dans le sport. Au cours d'une réunion précédant l'adoption de la Résolution de Madrid par les délégués à la Conférence, le Conseil de fondation de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a adopté à l'unanimité les modifications du Code.

« La troisième Conférence mondiale sur le dopage dans le sport et l'adoption de la Résolution de Madrid ont marqué une nouvelle étape majeure dans la lutte contre le dopage », a déclaré le président de l'AMA, Richard W. Pound. « Les gouvernements et le Mouvement sportif se sont engagés à intensifier encore leurs efforts en mettant à profit l'expérience qu'ils ont acquise depuis l'adoption du Code en 2003 et en approuvant des amendements à ce document. »

Au cours des trois jours de la Conférence, organisée par l'AMA avec le soutien du Conseil supérieur du sport espagnol, plus de 1500 représentants du Mouvement sportif, des autorités publiques, des sportifs, des observateurs et des médias ont notamment examiné les avancées réalisées dans la lutte contre le dopage dans le sport depuis la création de l'AMA fin 1999 et cherché à identifier des stratégies pour l'avenir.

« Toutes les personnes et organisations désirant un sport juste et la protection de la santé des sportifs ont eu la possibilité de contribuer au renforcement du Code », a commenté Richard W. Pound. « Il était important pour nous d'entendre ce que chacun avait à dire et de garantir un processus de consultation transparent. Je félicite toutes les parties prenantes d'avoir joué un rôle dans ce processus. »

L'AMA a lancé le processus de révision du Code en avril 2006, en consultation avec ses partenaires. Ce processus s'est étendu sur 18 mois et a inclus trois phases de consultation et trois versions révisées successives publiées et envoyées aux partenaires pour commentaires. L'AMA a encouragé tous ses partenaires à lui faire part de leurs commentaires. En outre, des représentants de l'Agence on tenu plus de 40 réunions avec divers partenaires ou groupes de partenaires et donné plus de 70 présentations. Pour garantir la transparence de la consultation, le processus de participation a été publié sur le site Internet de l'AMA et clairement présenté. Chaque version du Code révisé a également été publiée, de même que les commentaires officiels soumis par les parties prenantes à la consultation (à moins d'une demande expresse de non-publication par la personne ou l'organisation en question).

Il est prévu que le Mouvement sportif et les gouvernements mettent en place les amendements inclus dans le Code révisé avant le 1er janvier 2009.