ALPHA

Programme d'apprentissage pour les sportifs sur la santé et l'antidopage

Le Programme d’apprentissage pour les sportifs sur la santé et l'antidopage (ALPHA, Athlete Learning Program about Health and Anti-Doping Learning) a été élaboré à partir de données de spécialistes de l’apprentissage en ligne, de sportifs, d’experts en antidopage et de chercheurs en sciences sociales. Ce programme a été lancé officiellement au Symposium de l’AMA pour les OAD, tenu à Lausanne les 25 et 26 mars 2014.

Sur la base des récentes études en sciences sociales et en technologie de l’apprentissage, l’objectif de l’outil est de modifier les attitudes ancrées et d’exercer une influence sur les personnes dont l’intention est de se doper. S’il s’avère efficace, cet outil entraînera une réduction potentielle des comportements de dopage chez les sportifs qui se dopent déjà ou détournera les autres de tels comportements. Si l’intention initiale de l’apprenant n’était pas de se doper, l’outil lui fournira une kyrielle d’informations conçues spécialement pour lui, tout en renforçant les facteurs de protection.

Le caractère unique de cet outil réside dans sa capacité à offrir aux sportifs des solutions positives pour pratiquer leur sport sans dopage. En analysant tous les secteurs liés à la performance – dont le repos, la récupération, l’entraînement, la nutrition – et en proposant aux sportifs des pistes d’amélioration, l’accent n’est plus mis sur l’activité interdite, mais sur les solutions « propres » qui leur permettront de progresser. Avec ALPHA, les athlètes arrivent à reconnaître les situations « à risque » et à trouver des solutions toutes faites pour résister aux pressions de se doper.

Les mesures des attitudes à l’égard du dopage et de la rétention de l’information – au moyen de pré-tests et de post-tests – sont les composantes clés d’évaluation de l’efficacité d’ALPHA. Parmi ces mesures, notons : autoefficacité, normes subjectives, perception du contrôle, croyance et volonté. Les résultats obtenus permettent dans un premier temps d’évaluer l’outil et de ce fait d’améliorer constamment le programme.

Dès que l’apprenant a complété le pré-test, ALPHA lui présente une brève introduction sur le processus d’apprentissage.

Les six premiers modules du programme ont été développés en fonction d’une même structure. On présente à l’apprenant un scénario de motivation qui le place dans une situation où il doit aider un coéquipier à résoudre un problème défini. On lui fournit ensuite du matériel (tutoriel, autres informations ou ressources) et une activité de raisonnement d’ordre moral. Ce matériel permet à l’apprenant d’aider son ou ses coéquipiers en lui donnant les moyens (« comment ») et les raisons (« pourquoi ») d’appliquer la solution.

Ces six modules sont les suivants :

  • Raisons éthiques de dire non au dopage
  • Raisons médicales de dire non au dopage
  • Processus de contrôle du dopage
  • Droits et responsabilités
  • AUT
  • nformations sur la localisation

Les deux derniers modules du programme sont axés d’une part sur des solutions positives pour améliorer la performance et sur des moyens d’identifier les facteurs de risque. En outre, des témoignages vidéo de membres du Comité des sportifs de l’AMA devraient avoir un fort impact, compte tenu de leur portée éducative par les pairs. Ces témoignages provenant d’athlètes aguerris, plutôt que d’instances dirigeantes ont une plus grande influence. 

Outre des séances stimulantes visant à accroître l’efficacité de sa démarche, un rappel par courriel est envoyé à l’apprenant six mois après la fin du programme.

ALPHA est accessible à l’adresse : alpha.wada-ama.org