13 Octobre 2021

L'AMA publie quatre Documents Techniques 2022 pour les laboratoires

L'Agence mondiale antidopage (AMA) annonce aujourd'hui la publication des Documents Techniques suivants révisés pour 2022, ainsi que les résumés des modifications. Ces Documents Techniques ont été approuvés par le Comité exécutif de l'AMA le 6 octobre 2021, suite à un vote par correspondance.

En vertu du Standard international pour les laboratoires (SIL), les Documents Techniques de l'AMA sont publiés afin de fournir des directives aux laboratoires accrédités par l'AMA, aux laboratoires approuvés par l'AMA pour le Passeport biologique de l’athlète, et aux autres parties prenantes, sur des questions techniques ou des procédures spécifiques. Dans le cadre de ses efforts continus pour renforcer les activités antidopage dans le cadre du Code mondial antidopage, l’AMA révise périodiquement les Documents Techniques pour qu’ils reflètent les avancées scientifiques et technologiques réalisées en matière de contrôle du dopage et de rendu des résultats. Ces documents sont révisés et modifiés en consultation avec les partenaires de l’AMA.

DOCUMENTS TECHNIQUES 2022

Veuillez noter que tous les laboratoires accrédités par l'AMA sont tenus de mettre en œuvre les Documents Techniques suivants dans leurs procédures d'ici le 1er janvier 2022 :

1. TD2022EPO : Ce Document Technique concerne l'harmonisation de l'analyse et du rendu de l'érythropoïétine (EPO) et d'autres agonistes des récepteurs de l'érythropoïétine (ERA) par des méthodes d'analyse par électrophorèse sur gel de polyacrylamide (PAGE). Il remplace l'actuel TD2021EPO v2.0. Cette nouvelle version du Document Technique comprend une annexe B, qui décrit l'existence d'une variante mineure du gène de l'EPO présente chez un pourcentage minime (< 1%) de personnes d'ascendance est-asiatique et fournit des conseils supplémentaires pour la gestion et le rendu des résultats de l'EPO recombinante (recEPO).

2. TD2022MRPL : Ce Document Technique concerne les niveaux minimaux de performance requis (NMPR) et les niveaux minimums de rapport (NMR) applicables aux substances sans seuil analysées par des méthodes d'analyse par chromatographie et spectrométrie de masse. Il remplace l'actuel TD2019MRPL. Dans cette nouvelle version du Document Technique, d'importants changements ont été incorporés, y compris :

  • le concept de NMR pour certaines substances sans seuil ;
  • la différence entre NMPR et NMR ;
  • l'ajustement des concentrations de l'analyte (ou des analytes) cible(s) des substances sans seuil avec un NMR de gravité spécifique > 1,018 ;
  • les exigences relatives au rendu d'un résultat d'analyse anormal (RAA) ont été révisées pour les substances sans seuil soumises à un NMR, notamment l'utilisation d'un étalon interne, d'un calibrateur à point unique à 120 % du NMR et d'un échantillon de contrôle de la qualité à la concentration du NMR ;
  • la définition de nouveaux NMR pour certaines substances (par exemple, les promoteurs de croissance (conformément à la Lettre technique de l'AMA 23); certains diurétiques/contaminants (conformément à la Lettre technique de l'AMA 24); le vilantérol (un agoniste bêta-2); le dextran, le mannitol et le probénécide (agents masquants); le composé parent de la cocaïne; et certains glucocorticoïdes).

3. TD2022DL : Ce Document Technique concerne les limites de décision pour la quantification de confirmation des substances à seuil exogènes par des méthodes analytiques basées sur la chromatographie. Il remplace l'actuel TD2021DL. Cette nouvelle version du Document Technique a été modifiée pour l’aligner avec le TD2022MRPL en ce qui concerne le rendu des résultats pour les substances à seuil (à savoir le salbutamol, le formotérol, la cathine, l'éphédrine, la méthyléphédrine et la pseudoéphédrine) lorsqu'elles sont détectées en même temps qu'un diurétique soumis à un NMR, ou en présence de tout autre diurétique ou d'un agent masquant. D'autres clarifications sont fournies dans les cas où il existe une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques approuvée pour le diurétique et/ou la substance à seuil. En outre, il a été précisé que, pour la cathine, le seuil de 5,00 μg/mL et la limite de décision de 6,00 μg/mL sont applicables à la cathine et à son l-énantiomère.

4. TD2022IRMS : Ce Document Technique porte sur la détection de formes synthétiques de substances interdites par spectrométrie de masse de rapport isotopique de chromatographie en phase gazeuse (CG/C/SMRI). Il remplace l'actuel TD2021IRMS v2.0. Dans cette nouvelle version du Document Technique, la prednisone et la prednisolone ont été supprimées comme composés cibles pour l'analyse par CG/C/SMRI. Cette décision fait suite aux NMR révisés et plus élevés définis pour ces deux glucocorticoïdes dans le TD2022MRPL, qui rendent l'analyse CG/C/SMRI inutile pour la déclaration des RAA à des niveaux supérieurs au NMR. En outre, des clarifications supplémentaires sont fournies sur l'utilisation de composés de référence endogènes secondaires.

Tous les Documents Techniques mentionnés ci-dessus sont disponibles et indexés sur le site Web de l’AMA.

Pour toute question ou tout commentaire, n'hésitez pas à contacter le département Science de l'AMA à l'adresse science@wada-ama.org.