11 Janvier 2021
Bookmark and Share

L’AMA publie une note d’orientation pour les organisations antidopage sur les substances d’abus dans le Code mondial antidopage 2021

L’Agence mondiale antidopage (AMA) publie aujourd’hui une note d’orientation concernant les substances d’abus en vertu de la version révisée du Code mondial antidopage 2021 (le Code) qui a pris effet le 1er janvier 2021.
 
Conformément à l’article 4.2.3 du Code, certaines substances de la Liste des substances et méthodes interdites 2021 (la Liste des interdictions 2021) ont été désignées substances d’abus  « parce qu’elles donnent souvent lieu à des abus dans la société en dehors du contexte sportif ».
 
Conformément à l’article 10.2.4.1 du Code, en ce qui concerne ces substances, « si le sportif peut établir que l’ingestion ou l’usage s’est produit hors compétition et sans rapport avec la performance sportive, la période de suspension sera de trois mois. En outre, la période de suspension calculée selon le présent article 10.2.4.1 peut être ramenée à un mois si le sportif ou l’autre personne suit de manière satisfaisante un programme de traitement contre les substances d’abus approuvé par l’organisation antidopage responsable de la gestion des résultats ».
 
Le groupe consultatif d’experts sur la Liste des interdictions de l’AMA a identifié les substances suivantes comme substances d’abus dans la Liste des interdictions 2021 :

  • Cocaïne (S6 a – Stimulants non-spécifiés);
  • Méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA/« ecstasy ») (S6 b – Stimulants spécifiés);
  • Diamorphine (héroïne) (S7 – Narcotiques); et
  • Tétrahydrocannabinol (THC) (S8 – Cannabinoïdes).

La note d’orientation guide les organisations antidopage dans l’application de l’article 4.2.3 du Code.

Pour toute question ou tout commentaire, n’hésitez pas à contacter le service Science de l’AMA à l’adresse science@wada-ama.org.