2 Août 2018
Bookmark and Share

L’AMA suspend partiellement l’accréditation du laboratoire de Stockholm pour une méthode analytique spécifique

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a partiellement suspendu le laboratoire de contrôle du dopage de l’hôpital universitaire de Karolinska (le laboratoire de Stockholm) pour la méthode analytique par chromatographie gazeuse – combustion – spectrométrie de masse des rapports isotopiques (CG-C-SMRI). Cette suspension partielle a été imposée en raison d’une non-conformité de cette méthode au Standard international pour les laboratoires (SIL).

Cette suspension partielle sera maintenue au cours de la procédure disciplinaire au terme de laquelle un comité disciplinaire indépendant, fera parvenir une recommandation au président du Comité exécutif de l’AMA. Cette suspension étant partielle, le laboratoire de Stockholm pourra mener normalement ses autres activités antidopage en vertu du SIL. Cependant, tout échantillon de routine nécessitant une analyse par CG-C-SMRI devra être envoyé à un autre laboratoire accrédité par l’AMA, dans le respect d’une chaîne de possession stricte. Cette mesure permet de garantir des analyses d’échantillons de qualité, et de préserver la confiance des sportifs dans le processus et le système antidopage dans son ensemble.

Ce type de suspension partielle, qui se limite à une certaine méthode analytique en vertu du SIL, prévoit qu’une surveillance appropriée du laboratoire sera exercée pour veiller à ce que les améliorations nécessaires soient mises en œuvre.

Selon le SIL, l’AMA est responsable de l’accréditation et de la réaccréditation des laboratoires antidopage et doit donc s’assurer qu’ils respectent les normes de qualité les plus élevées en vigueur. Ce processus de surveillance est exécuté parallèlement à une évaluation de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) par des organismes d’accréditation nationaux indépendants qui sont membres en règle de la Coopération internationale d’accréditation des laboratoires (ILAC). Lorsqu’un laboratoire ne remplit pas les exigences du SIL, l’AMA peut suspendre son accréditation.