27 Août 2018
Bookmark and Share

L’AMA approuve un laboratoire antidopage en Afrique de l’Est

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a autorisé le laboratoire Pathologists Lancet Kenya, situé à Nairobi, au Kenya, à effectuer des analyses sanguines à des fins de lutte contre le dopage. Il s’agit du premier établissement du genre en Afrique de l’Est à recevoir l’approbation de l’AMA.

Le laboratoire est le résultat d’un projet de neuf mois, financé par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) avec le soutien de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) et du groupe Lancet Afrique de l’Est.

Dès le mois d’août 2018, le laboratoire antidopage de Nairobi réalisera des analyses sanguines dans le cadre du programme du Passeport biologique de l’athlète (PBA) de l’AIU et d’autres programmes de lutte contre le dopage de la région, comme celui de l’Agence antidopage du Kenya (ADAK).

Compte tenu de la présence du laboratoire dans la région, il ne sera plus nécessaire de transporter les échantillons de sang prélevés en Afrique de l’Est jusqu’aux laboratoires en Europe ou en Afrique du Sud, ce qui réduira les coûts et les délais d’analyse.

Les laboratoires qui souhaitent analyser des échantillons de contrôles prélevés dans le sport conformément au Code mondial antidopage (le Code) doivent obtenir et maintenir l’accréditation de l’AMA. Le Standard international pour les laboratoires (SIL) et les documents techniques connexes énoncent les critères précis que doivent respecter les laboratoires pour obtenir et conserver leur accréditation de l'AMA. Conformément à l’article 6.1 du Code, pour des raisons de coût et d’accès géographique, l’AMA peut approuver des laboratoires qui ne sont pas accrédités afin d’effectuer des analyses spécifiques, notamment les analyses sanguines du PBA. Avant d’approuver un tel laboratoire, l’AMA s’assure qu’il remplit ses critères rigoureux d’analyse et de conservation des échantillons.

Davantage d’informations sur le processus d’accréditation et d’approbation de laboratoires par l’AMA sont disponibles sur le site Web de l’Agence.