8 Février 2018
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA suite aux décisions du TAS

L’Agence mondiale antidopage (AMA) accueille favorablement l’annonce faite aujourd’hui par la division ad hoc du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui rejette la demande déposée le 6 février 2018 par 32 sportifs russes contre le Comité international olympique (CIO). Le TAS a également rejeté la demande déposée le 7 février 2018 par 15 sportifs russes et leurs entraîneurs contre le CIO. Les demandeurs faisaient appel de la décision du CIO de ne pas les inviter à participer aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 et demandaient au TAS d’annuler cette décision.

Les arbitres du TAS ont fait valoir que le processus créé par le CIO pour établir une liste d’athlètes olympiques de Russie (OAR) invités aux Jeux ne relève pas d’une sanction, mais plutôt d’une décision d’admissibilité.

L’AMA salue les remarques faites par la formation arbitrale du TAS selon lesquelles « elle devait évaluer une réaction inédite à une situation sans précédent, c’est-à-dire un programme de dopage parrainé par l’État ».

L’AMA applaudit également aux commentaires suivants de la formation arbitrale : « Il se peut que des sportifs individuels non sanctionnés, y compris les demandeurs, soient empêchés de participer aux Jeux olympiques simplement parce qu’ils sont citoyens d’un pays qui a été trouvé coupable de manipulation systémique des règles antidopage. Toutefois, compte tenu de l’objectif global du CIO de concilier, d’une part, les intérêts des sportifs propres et la lutte contre le dopage et, d’autre part, les intérêts des sportifs individuels russes, la formation arbitrale a conclu que toute injustice découlait de la suspension du Comité olympique russe et que le processus n’était ni discriminatoire ni injuste. »

 « Ces décisions constituent de bonnes nouvelles pour l’AMA, a déclaré Sir Craig Reedie, président de l’AMA, mais également pour les sportifs et les autres intervenants du monde entier qui se soucient du sport propre et de l’intégrité des Jeux. 

« Le fait que ces décisions aient été rendues juste avant la cérémonie d’ouverture à PyeongChang est une bonne chose, car les athlètes et les autres intervenants sont ainsi assurés que seuls des sportifs russes ayant satisfait des critères antidopage rigoureux participeront aux Jeux. »

Le TAS a souligné la contribution de Günter Younger, directeur, Renseignements et enquêtes, de l’AMA et membre du comité d’examen des invitations du CIO, qui a expliqué la méthode de travail du comité et la façon dont il a déterminé les critères ayant servi à dresser la liste des invitations.