25 Février 2018
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA concernant la décision du CIO de ne pas rétablir le Comité olympique russe pour les Jeux de PyeongChang 2018

L’Agence mondiale antidopage (AMA) prend acte de la décision du Comité international olympique (CIO), aujourd’hui, de ne pas lever la suspension du Comité olympique russe pour la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

L’AMA prend note que, sous réserve de la conformité continue à la décision de la Commission exécutive du CIO du 5 décembre 2017, il est envisagé de lever la suspension du Comité olympique russe une fois que le Service antidopage de l’Association générale des fédérations internationales de sports aura confirmé que les membres de la délégation des athlètes olympiques de Russie (OAR) n’ont pas commis d’autres violations des règles antidopage (VRAD).

Afin d’éviter toute confusion, il est nécessaire de préciser que l’Agence antidopage de Russie (RUSADA) n’est toujours pas conforme au Code mondial antidopage (le Code), étant donné qu’elle ne respecte pas encore les critères nécessaires établis dans la Feuille de route vers la conformité au Code de RUSADA à la suite de la manipulation systémique prouvée du processus de contrôle du dopage en Russie. Cette manipulation a été dévoilée pour la première fois dans le cadre de l’enquête indépendante McLaren de l’AMA, en juillet 2016.

Le 18 novembre 2015, l’AMA a déclaré RUSADA non conforme au Code suite aux conclusions de la Commission indépendante de l’AMA dirigée par Richard Pound. Depuis, l’AMA travaille avec RUSADA pour l’aider à reconstruire un programme antidopage fiable et durable.

En novembre 2017, le Conseil de fondation de l’AMA a maintenu le statut de non-conformité au Code de RUSADA jusqu’à ce que la Russie remplisse les critères restants de la Feuille de route vers la conformité au Code de RUSADA.