9 Novembre 2015
Bookmark and Share

L’AMA accueille favorablement le rapport de la Commission indépendante sur le dopage généralisé dans le sport

L’Agence s’engage à être le fer de lance de la protection des sportifs propres

La Commission recommande que l’AMA se dote de nouvelles ressources considérables pour pouvoir assumer les responsabilités additionnelles requises

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a accueilli favorablement le rapport exhaustif de sa Commission indépendante sur les allégations de dopage généralisé.

Cette Commission présidée par Richard Pound – qui a tenu une conférence de presse spéciale à l’intention des médias du monde entier à Genève aujourd’hui – a conclu que les allégations de dopage généralisé étaient corroborées par son enquête et que, loin d’être une réalité du passé, un grand nombre des pratiques constatées sont toujours d’actualité dans le sport en Russie. 

« Le rapport de la Commission indépendante, a déclaré le président de l’AMA, Sir Craig Reedie, contient une série de conclusions qui ébranleront et consterneront les sportifs et les amateurs de sport partout dans le monde, et il fait la lumière sur de nombreuses failles très actuelles dans le système antidopage en Russie. 

« Bien que le contenu de ce rapport soit profondément troublant, a-t-il ajouté, l’enquête est extrêmement positive pour les sportifs propres, car elle donne lieu à d’importantes recommandations sur les moyens que peuvent -- et doivent – prendre l’AMA et ses partenaires de la communauté antidopage pour adopter des mesures énergiques permettant d’assurer l’existence de programmes antidopage de premier ordre, et ce, absolument partout. L’AMA est fermement résolue à remplir son rôle de fer de lance de la protection des droits des sportifs propres du monde entier. »

La Commission a formulé une série de recommandations à l’intention de l’AMA, ainsi que des recommandations destinées à d’autres organisations, notamment le laboratoire accrédité par l’AMA à Moscou, l’Agence antidopage de Russie (RUSADA), la Fédération russe d’athlétisme (ARAF) et le ministère des Sports de Russie. 

La Commission a fait ressortir le fait que l’AMA doit insister sur la conformité de tous ses signataires et accorder la priorité à la réglementation de la conformité des programmes antidopage. Elle a en particulier recommandé à l’AMA de déclarer non conformes le laboratoire accrédité par l’AMA à Moscou et l’Agence antidopage de Russie (RUSADA). Cette recommandation a aussi été formulée à l’égard de la Fédération russe d’athlétisme (ARAF), mais l’AMA en référera dans ce cas à l’Association internationale des Fédérations d’athlétisme (IAAF) pour que des mesures appropriées soient prises contre l’ARAF, l’une de ses fédérations membres.

La Commission a encouragé l’AMA à consacrer des ressources additionnelles à la tenue d’enquêtes internationales et à des activités liées à la conformité, comme l’y incite maintenant le Code mondial antidopage révisé. 

Elle a souligné le besoin évident de ressources accrues pour l’AMA afin que celle-ci puisse mener à bien les activités supplémentaires recommandées dans le rapport, lesquelles sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de programmes antidopage de qualité dans le monde entier. 

Les recommandations intégrales de la Commission indépendante peuvent être consultées dans le rapport

La Commission a constaté que des pratiques systématiques de dopage avaient été perpétuées en partie par certains membres sans scrupules du personnel d’encadrement des sportifs en Russie. Elle fait mention d’une certaine influence de l’État dans ses conclusions, même si elle affirme expressément que la Russie et le secteur de l’athlétisme ne sont pas les seuls acteurs à être intervenus dans l’orchestration du dopage dans le sport.


À PROPOS DE LA COMMISSION INDÉPENDANTE (CI) DE L’AMA

Le 11 décembre 2014, l’AMA a donné à la CI le mandat de mener une enquête sur le bien-fondé des allégations de dopage, les manœuvres frauduleuses dans le contexte du prélèvement des échantillons et de la gestion des résultats, et les autres méthodes de gestion inefficace des procédures antidopage. Sont visés dans cette affaire la Russie, l’Association internationale des Fédérations d’athlétisme (IAAF), des athlètes, entraîneurs, soigneurs, médecins et autres membres du personnel d’encadrement des sportifs, ainsi que le laboratoire accrédité établi à Moscou et l’Agence antidopage de Russie (RUSADA). Conformément à son mandat, la CI devait livrer son rapport au président de l’AMA, Sir Craig Reedie, avant le 31 décembre 2015. 

Le rôle de la CI a été élargi par l’AMA en août 2015 par suite de la diffusion du reportage intitulé Dopage – Top secret : Le monde obscur de l’athlétisme, qui contenait de nouvelles allégations concernant le dopage massif dans le monde de l’athlétisme international. Il était en effet allégué dans ce reportage que la chaîne ARD et le Sunday Times avaient mis la main sur une base de données appartenant à l’IAAF et renfermant les résultats de plus de 12 000 tests sanguins pratiqués sur quelque 5 000 athlètes entre 2001 et 2012. La CI ne s’est pas encore prononcée sur les allégations du mois d’août, ni sur les aspects liés aux affaires faisant l’objet d’une enquête policière, car son investigation à l’égard de ces allégations en particulier est toujours en cours. Elle prévoit en l’occurrence de présenter ses conclusions d’ici la fin de l’année.

À PROPOS DE L’AMA 

L’Agence mondiale antidopage (AMA) est l’organisation internationale indépendante créée en 1999 pour promouvoir, coordonner et superviser la lutte contre le dopage dans le sport sous toutes ses formes. Elle est composée et financée à parts égales par le Mouvement sportif et les gouvernements. Ses activités principales comprennent la recherche scientifique, l'éducation, le développement antidopage et la supervision de la conformité au Code mondial antidopage – le premier document harmonisant les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays.
  
CONTACT MÉDIAS POUR L'AMA

Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication
Tél. : + 1-514-904-8820
Mobile : + 1-514-979-8820
Courriel : ben.nichols@wada-ama.org